Pour garder Viau, Couillard mise sur Benjamin

21411

VIAU (MÉDIAMOSAÏQUE) – Papier d’angle – Fini le suspense! Pour garder le comté multiethnique de Viau dans le giron libéral lors des élections provinciales de cet automne, le PLQ a finalement levé le voile jeudi sur l’identité de son champion. Et sans trop grande surprise, il répond au nom de Frantz Benjamin, un élu du prestigieux baromètre TOP 20 de la Diversité.

Profil gagnant aux yeux des libéraux

Celui que les médias traditionnels présentent tout simplement comme «un poète d’origine haïtienne» est détenteur d’un profil bien plus étoffé que la norme. Loin d’être un novice de la scène publique, l’intéressé a déjà fait ses classes pour avoir exercé, tour à tour, les fonctions de commissaire scolaire, président du Conseil interculturel de Montréal, président du Conseil de ville de Montréal et jusqu’à tout récemment, avec trois mandats consécutifs, conseiller municipal de St-Michel, un quartier qui devient l’épicentre de la circonscription convoitée.

Présence de grosses pointures libérales

Si Philippe Couillard s’inscrivait aux abonnés absents lors de la présentation de ce nouveau jeune loup de la sphère politique provinciale, cela s’est toutefois déroulé en présence de plusieurs ténors libéraux provinciaux, dont les ministres du gouvernement sortant, Dominique Anglade, Filomena Rotiroti, David Heurtel, qui ont été plus que laudatifs envers ce candidat sur qui le PLQ mise énormément pour reconquérir le comté.

Exposant son bilan, tout en mettant l’accent sur sa proximité avec les habitants de Viau au cours des dernières années, Benjamin, qui lorgnait, sans l’avouer publiquement, depuis quelque temps, le comté, n’a pas caché son enthousiasme de se voir devenir finalement la personnalité qui va défendre, sous les couleurs libérales, les priorités de la circonscription, l’une des plus multiculturelles et moins fortunées de la province.

Chances de Benjamin et la compétition

Un candidat de prestige investi dans un comté gagnant pour les libéraux? Si les faits sont susceptibles de prouver que rien de tout cela n’est faux, autrement dit, si le comté de Viau demeure un château-fort libéral, il importe, rationnellement, d’ajouter, du même souffle, que rien n’est joué pour Frantz Benjamin qui va devoir affronter un vent de changement, incarné, depuis plus d’un an, selon les sondages, par la Coalition avenir Québec de François Legault.

On ignore la tendance actuelle du vote dans ledit comté, mais le conseiller municipal, qui a des chances réelles de l’emporter, ne va certainement pas minimiser le spectre d’une division du vote au sein même de sa communauté d’origine. Rappelons que, il y a plus d’un mois, la CAQ a jeté son dévolu dans Viau sur une jeune issue de la communauté haïtienne, en la personne de Janny Gaspard.

En clair, avec la campagne électorale qui sera lancée très bientôt à travers toute la province, il n’est pas osé de dire qu’une bataille « cent pour cent haïtienne » s’amorce dans ce comté qui, il y a environ six décennies, soit au cours des années 60, a accueilli les premiers éléments de l’imposante communauté haïtienne de Montréal.

QUÉBEC – CAMPAGNE ÉLECTORALE 2018 

ZOOM KONPA/ZOUK:

DÉCOUVERTE :

AUTOUR du 6e Gala du Vivre-Ensemble:

**VIVRE-ENSEMBLE: ACTIVITÉS 16 MAI 

**DOSSIER SPÉCIAL : Vivre-Ensemble (Cliquez en-dessous)