Québec pèse enfin sur le bouton électoral

541

QUÉBEC (MÉDIAMOSAÏQUE) – Quelques semaines après l’Ontario, c’est au tour de la province du Québec de se mettre en mode électoral. Si tout le monde savait depuis longtemps que la date du scrutin était fixée au 1er octobre, le flou persistait cependant sur le choix du jour du déclenchement de la campagne électorale.

« J’annonce aujourd’hui que le 23 août, dans 12 jours, nous allons être en campagne », déclarations signées Philippe Couillard à qui il revient légalement, à titre de premier ministre, le droit de déterminer le jour mythique et symbolique qui nous conduira vers un renouvellement du personnel politique de la province.

Le chef du Parti libéral du Québec , lors de son discours de clôture du 36e congrès de l’aile jeunesse de son parti, où environ 400 jeunes se sont mêlés aux députés et candidats du PLQ, a ajouté du même souffle: «J’annonce que le 1er octobre, dans 51 jours, les Québécois éliront encore une fois un gouvernement libéral majoritaire!»

Il s’agira ainsi de la 42e élection générale québécoise et se tiendra le scrutin se tiendra le 1er octobre 2018. C’est aussi la première élection prévue à une date fixe au Québec à la suite de l’adoption d’une loi en ce sens le 14 juin 2013. En effet, la loi mentionne que la campagne électorale doit être au minimum de 33 jours et au maximum de 39 jours.

En prolongeant de 33 à 39 jours la campagne, certains pensent que le premier ministre sortant caresse le vœu d’avoir suffisamment de temps pour faire passer son message au détriment de son rival, le chef de la CAQ, François Legault. On ignore si ladite stratégie produira les effets escomptés.

Notons qu’un sondage Léger publié à la mi-juin donnait 37 % d’appui à la CAQ, qui formerait un gouvernement majoritaire, 28 % aux libéraux, 19 % au Parti québécois (PQ) et 9 % à Québec solidaire (QS).

QUÉBEC – CAMPAGNE ÉLECTORALE 2018 

 

AUTOUR du 6e Gala du Vivre-Ensemble:

**VIVRE-ENSEMBLE: ACTIVITÉS 16 MAI 

**DOSSIER SPÉCIAL : Vivre-Ensemble (Cliquez en-dessous)