EXCLUSIF – Le premier cardinal haïtien accueilli en rockstar au Canada

96

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – « Noir de monde », telle est l’expression qui rend justice à l’image qui s’imposait à l’Oratoire St-Joseph du Mont-Royal à l’occasion du passage en terre canadienne du premier cardinal haïtien, Chibly Langlois. Un accueil, pour le moins triomphal, a été réservé à ce dernier, avait observé, sur les lieux de l’événement, une équipe de l’Agence de presse Médiamosaïque

Chibly Langlois, qui effectuait sa première visite officielle au Canada depuis qu’il a été hissé au rang de cardinal par le pape François, avait, en effet, attiré la grande foule en rassemblant, sur invitation de la congrégation Notre-Dame du Perpétuel Secours (patronne d’Haïti), plus de 1 500 personnes de la communauté haïtienne de Montréal. Tout un contraste avec les salles clairsemées ou quasi-désertes auxquelles font face les lieux de culte catholiques à l’échelle de la province du Québec.

« Objectif atteint », dixit le cardinal

« L’accueil a été vraiment chaleureux. Beaucoup d’Haïtiens sont venus pour la célébration et on voyait qu’ils étaient très attentifs à la prédication,  et après la célébration, tout le monde voulait se faire toucher, échanger un petit mot, euh ça été vraiment formidable! », a témoigné, satisfait, le prélat dans une entrevue exclusive accordée à l’Agence de presse Médiamosaïque.

S’il a lui-même jugé que « la situation en Haïti est, pour le répéter, vraiment très très difficile », le cardinal, fidèle à son image d’homme de foi, a refusé de verser dans le scepticisme ambiant. «Là où il y a l’homme, on peut toujours changer la situation. En Haïti, on n’a pas encore trouvé les voies et moyens (pour permettre à la population de vivre dans de meilleures conditions), mais ça viendra quand même», a rassuré le chef de l’église catholique en Haïti.

Langlois, la coqueluche des fidèles 

Fiers de voir un des leurs accéder à un rang aussi prestigieux de la hiérarchie de l’Église catholique, les Haïtiens de Montréal ne s’étaient pas fait prier. Bon nombre de ces catholiques voulaient, de la bouche du cardinal,  se renseigner de l’état (spirituel, physique, économique, social et politique) réel d’Haïti, ce pays qui continue de les habiter et hanter malgré les océans, les années, les décennies d’exil qui les séparent de l’alma-mater.

«Pour un catholique (pratiquant ou pas) d’origine haïtienne vivant à l’étranger, obligé de s’accommoder avec la célébration catholique du pays d’adoption, un rituel qui est similaire au nôtre mais pas forcément le même, le fait de répéter, dans sa langue maternelle, « Granmèt la avek nou tout… e avek ou men-m tou », ça touche dans les tripes, ça vous replonge dans votre culture, dans votre haïtiannité», nous a confié Martine Saint-Victor (début quarantaine, qui refait sa vie depuis environ dix ans au Canada) qui ne raterait pour rien au monde un tel rendez-vous.

La foi incontournable en Haïti comme à Montréal…

Le passage de Chibly Langlois a aussi permis des moments de retrouvailles extraordinaires entre amis, copains, anciens condisciples de classe ou collègues de travail.  Il faut dire que si la foi est au repos pour certains, matérialisme ou trilogie occidentale «métro-boulot-dodo» oblige, bon nombre d’Haïtiens du Québec demeurent viscéralement attachés aux lieux de culte, qu’ils soient catholiques, protestants, voire vaudouisants. Côté protestant d’ailleurs, toute proportion gardée, on parle même de business florissant, tellement les églises pullulent sur la rue Charland dans le quartier St-Michel où vit le plus grand nombre d’Haïtiens au kilomètre carré au Canada.

Pour une très grande majorité d’entre eux, le besoin d’être fusionnel avec le Très-Haut demeure incontournable, et ce, pour différentes raisons. « Quand celui-ci n’est pas en quête de santé ou veut manifester sa reconnaissance envers Dieu pour une guérison ou pour une tout autre bénédiction, d’autres prient dans le but d’obtenir une faveur divine pour leurs proches ici ou en Haïti ou sont à la recherche d’un mari vertueux ou d’une bonne épouse, d’un meilleur job, d’une maison, d’une belle voiture, etc…», a analysé, de son côté, Richard Placide, diplômé en sociologie, heureux d’avoir assisté à la célébration eucharistique du premier cardinal haïtien à Montréal.

ENTREVUE EXCLUSIVE  MÉDIAMOSAÏQUE – CHIBLY LANGLOIS

EXCLUSIF – «Haïti sous la gouverne de Satan?»: La position du cardinal Chibly Langlois

EXCLUSIF – L’Église catholique veut coordonner l’aide de la diaspora à Haïti

***Cardinal Langlois est au micro de Donald Jean – Cliquez en-dessous pour écouter l’entrevue AUDIO

Banque Nationale – Actualités Diversité

Jean Coutu – Affaires et diversité:

Autour du 2e Iftar du CMQ à Laval

* MEDIAMOSAIQUE.Com Autour du 3e Gala Diversité:

3e Gala Diversité: une soirée riche en couleurs, en glamour et en émotions (COMMUNIQUÉ)

Gala Diversité: la Banque Nationale fière de son partenariat avec Médiamosaïque

Du beau « changement » au 3e Gala de la Diversité !!!

3e Gala Diversité – Cadeaux: Banque Nationale gâte nos convives

La Banque Nationale devient « Commanditaire présentateur » des Grands Prix Mosaïque 2015 (COMMUNIQUÉ)

La FCRR rend hommage à Donald Jean et à Médiamosaïque

* Autour du MosaïCocktail:

– Liens d’articles et de Vidéos publiés par différents médias:

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:   

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés: