Hache dans les CLD: les chiffres qui tuent à Laval (SAUL POLO)

676

LAVAL (MÉDIAMOSAÏQUE) –  Évoquant le cas de son comté, à titre d’exemple, le député de Laval-des-Rapides s’appuie sur des chiffres qui prouvent qu’une telle structure est loin de répondre aux attentes de la population. Saul Polo appuie ainsi la décision de son gouvernement d’abolir les CLD.

Pour un territoire comme le sien, le CLD Laval « finance en moyenne uniquement trois à quatre projets par année», là où le budget qui y est consacré (2 300 000 dollars, dont 90% sont versés par le gouvernement provincial)  pourrait logiquement favoriser le soutien d’une vingtaine d’entreprises en démarrage, a-t-il fait valoir.

«Ceci est inacceptable pour une population de 400 000 habitants», indique M. Polo, ajoutant que les clientèles visées par ce fonds, à savoir les jeunes, les femmes et les entrepreneurs issus de la diversité culturelle, comptent sur ce levier pour se lancer en affaires.

Preuve à l’appui, l’adjoint parlementaire du ministre  de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust,  qui se confiait au journal de son comté, Courrier Laval, révèle que le plan d’action 2015 du CLD Laval prévoyait financer uniquement quatre projets.

MEDIAMOSAIQUE.Com Affaires et Diversité:

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:         

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés: