La communauté juive reçue avec les grands honneurs à l’Assemblée nationale

618

QUÉBEC (MÉDIAMOSAÏQUE) – Une imposante délégation de près d’une centaine de Québécois d’origine juive a été reçue mercredi 19 novembre à l’Assemblée nationale du Québec. Initié dans le but de marquer leur «enracinement» et leur «attachement aux valeurs de la société québécoise», l’exercice, qui s’est révélé un véritable succès et qui a rejoint l’adhésion de toutes les sensibilités politiques, est sur le point de devenir une tradition à l’Assemblée nationale.

250 années de contribution au Québec

Autour de quelques bonnes bouteilles de vin et d’une sélection de mets gastronomiques québécois et israéliens, préparés par le chef du Parlement, les invités étaient visiblement heureux de se retrouver aux côtés de Philippe Couillard (premier-ministre et chef du PLQ) qui était accompagné de plus d’une demi-douzaine de ses ministres, les chefs d’Opposition François Legault (CAQ), Stéphane Bédard (Parti Québécois), flanqué de ses députés les plus connus dont Pierre Karl Péladeau, Jean-François Lisée, Stéphane Gendron (le doyen de l’Assemblée), Maka Kotto, Pascal Bérubé, qui ont honoré de leur présence le passage de la délégation juive à Québec.

Avant d’inviter le premier-ministre à s’adresser à l’assistance, le directeur exécutif du Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) a évoqué sa «fierté» de voir la communauté commémorer un tel événement «au cœur même de l’Assemblée nationale». Un rituel qui tombe cette année à un moment où la communauté juive «célèbre 250 années de contribution à l’essor culturel, social, politique, économique et scientifique du Québec», a lancé Luciano Del Negro.

« Vous êtes chez vous », a répondu le premier-ministre

«Vous aviez bien fait de souligner cette contribution qui est, à la fois, constante et historique», a enchaîné Couillard à l’endroit de Del Negro. «Je dis à tous les amis de la communauté que « vous n’êtes pas chez nous », « vous êtes chez vous », « chez nous c’est chez vous », nous formons un peuple qui est uni, et notre vision du Québec inclut les Québécoises et les Québécois de toutes origines», a insisté le chef du gouvernement.

Les Québécois et les Juifs «partagent des valeurs qui sont communes», a, plus loin comparé Couillard en faisant notamment référence à «la liberté d’opinion, la diversité, l’ouverture, la tolérance». Le PM a aussi vanté «les liens de coopération entre le Québec et l’État d’Israël dans les domaines de l’innovation, de l’industrie, des universités, (et dans bien d’autres secteurs) où il y a énormément de bénéfices mutuels à tirer…».

« Ça se passe comme à la Knesset »

Saluant les invités en français, en hébreu, ainsi qu’en arabe, une façon pour lui de rendre hommage à la diversité de la population israélienne dont une partie (20% de ses citoyens n’étant pas juifs), le nouveau consul général d’Israël au Québec et dans les Provinces maritimes, Ziv Nevo Kulman, a aussi souligné la proximité des valeurs juives et québécoises. Kulman, qui a assisté, dans la matinée, à la période de questions à l’Assemblée nationale a laissé entendre que l’exercice ressemble presque exactement à ce qui se passe régulièrement à la Knesset.

Le diplomate israélien, qui a remercié les autorités québécoises pour l’«accueil très chaleureux réservé à la communauté», a aussi été marqué par le symbolisme du geste de Québec à l’endroit de son pays. « Je suis heureux de voir le drapeau d’Israël (hissé au mât) de la tour de ce beau bâtiment qu’est l’Assemblée nationale », a-t-il affirmé. Les rencontres qu’il a eues en privé avec le premier-ministre, la ministre des Relations internationales et Francophonie, de même qu’avec le titulaire du ministère de l’Économie, de l’innovation, lui permettent d’annoncer que « des choses intéressantes vont  se faire bientôt entre le Québec et Israël ».

À la rescousse des plus vulnérables

Il revenait enfin à Déborah Corber, la PDG de la Fédération CJA, de lever le voile sur les objectifs poursuivis par cet organisme qu’elle définit d’ailleurs «comme le cœur et le poumon de la communauté juive» au Québec. «Notre mission est de prendre soin des plus vulnérables, bâtir l’identité juive, défendre notre communauté, et de nous tenir aux côtés d’Israël», a précisé Mme Corber qui affirme pouvoir compter sur des «milliers de bénévoles qui consacrent temps et énergie à collecter des fonds, en assurer la répartition et collaborer à la prestation de services.»

«Lorsque les catastrophes s’abattent sur nos concitoyens comme à Lac Mégantic ou plus loin en Haïti, nous nous mobilisons pour participer à l’effort de reconstruction», a souligné Corber qui rappelle que la Fédération CJA s’attaque également à la pauvreté ( le taux de 20% affectant la population québécoise est identique à celui de la communauté juive). Elle conclut que son organisme, qui mandate le CIJA pour agir en tant que porte-parole et pour représenter la communauté dans le débat public et sur la scène politique, fait l’envie de beaucoup d’autres communautés juives à travers le monde.

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:

           

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande:         

MEDIAMOSAIQUE.Com-Articles reliés:

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE – Crédit Philip Touitou (Le premier-ministre Philippe Couillard et la ministre des relations internationales et de la Francophonie Christine St-Pierre en compagnie des membres de la délégation juive à l’Assemblée nationale)