Lamine Foura: le pari de réussir avec et non au détriment des siens

179

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Lamine Foura fait partie de cette rare espèce d’hommes pour qui le bien-être de leur communauté ou de leur collectivité  a autant d’importance que la quête de l’épanouissement de leur vie professionnelle et familiale. Face à l’islamophobie rampante, qui ne se cache plus au Québec, Lamine juge qu’il a une responsabilité envers les siens en sautant sur toutes les tribunes pour mieux les faire connaître auprès des médias et institutions de la société d’accueil.

Dans le mandat qu’il s’est lui-même donné, pas question de s’adresser uniquement aux Québécois, il est aussi et surtout d’ordre communautaire. D’où son implication dans le monde des médias afin de responsabiliser ses compatriotes qui élisent bien évidemment domicile dans une société différente de celle du pays d’origine. Ce faisant, « Taxi Maghreb » sur radio Centreville qu’il anime et le groupe « Médias Maghreb » dont il est le fondateur, constituent des vecteurs de communication incontournables.

Enfin, Lamine pouvait se contenter de son statut d’ingénieur chez Bombardier pour vivre décemment. Tel n’est pas le cas. Il est proactif et, avec son compère Monsef Derraji, il multiplie les projets et mobilise la communauté via le Congrès Maghrébin au Québec qu’ils ont cofondé. Dans une société où le débat sur la laïcité fait régulièrement les gros titres de l’actualité, on comprend que sa formation en théologie fait également de lui un interlocuteur privilégié.

Pour mieux découvrir le parcours de Lamine Foura, il répond, à l’instar des 19 autres, aux trois questions que nous lui avons posées. 

3 QUESTIONS au Lauréat Lamine FOURA

1-Vos réactions à chaud par rapport à une telle nomination au Grade de Personnalité de l’Année 2014?

* Lamine Foura : Ému avec une pensée particulière à ma mère qui a fait beaucoup de sacrifices pour mon éducation. Une fierté surtout que l’année 2014 fut particulière pour la diversité au Québec.  Et un espoir d’être à la hauteur de cette nomination.

2-Comment vous décririez l’impact de vos actions sur l’ensemble de la société québécoise et canadienne ? Citez-en quelques-unes ayant fortement marqué votre parcours?

* Lamine Foura : Ma double formation en Génie et en théologie m’a permis  d’un côté, d’être un exemple parmi d’autres, celui du nouvel arrivant qui a pu faire sa place dans le marché de travail en génie après une courte durée de présence au Québec ( 4 mois), et d’un autre coté, ma formation en théologie m’a permis d’être un acteur dans le débat sur la place qu’occupe  la religion dans la société  québécoise. 

Depuis le début de mon implication dans la société au début des années 2000, j’ai milité pour l’égalité des chances pour tous, afin que chacun ait un emploi correspondant à son niveau de qualification.

Mon implication médiatique est un des vecteurs que j’ai utilisé pour faire avancer cette cause. Depuis 2012, j’anime chaque samedi soir sur les ondes de radio Centre-ville l’émission « Taxi Maghreb » qui est un medium de débat intra et extra communautaire. Durant les saisons 2006 et 2007 mon implication bimensuelle comme collaborateur dans l’émission Bazzo TV, dans le cadre de la chronique ONU à la télé, fut aussi une occasion intéressante pour montrer que les néo-québécois s’intéressent autant que tous les citoyens québécois aux problèmes de la société (Économie, santé, éducation,..).

En 2007, j’ai fondé Médias Maghreb 1450AM, qui représente un trait d’union entre les néo-Québécois d’origine maghrébine et l’ensemble des citoyens québécois, et qui diffuse chaque semaine 6 h d’émissions radiophoniques. En 2009, dans l’esprit d’une intégration harmonieuse des néo-québécois d’origine maghrébine, j’ai eu l’honneur de fonder, avec mon ami Monsef Derraji, le Congrès Maghrébin du Québec qui a comme objectifs de favoriser l’intégration de la communauté maghrébine au Québec , de promouvoir les valeurs communes de la société québécoise au sein de cette communauté et ainsi donner une image positive de la diversité auprès des médias québécois et canadiens.

Ces différents projets et actions ont participé à dissiper certains préjugés vis-à-vis de la diversité au Québec et ont permis de participer à la création d’un climat de vivre ensemble conviviale.

3-Comment voyez-vous en tant que figure-clé ou partie intégrante de la diversité? Personnalités québécoises ou internationales préférées? Nombre d’enfants?

* Lamine Foura : J’essaye d’être un pont entre la société d’accueil et les nouveaux  arrivants. Je puise dans mon parcours d’intégration professionnelle et sociale pour donner de l’espoir aux milliers de nouveaux arrivants qui se cherchent des exemples de réussite,  et qui ont besoin d’avoir une lueur d’espoir de trouver un emploi, et ainsi leur permettre d’aimer le Québec cette terre d’accueil exceptionnelle. 

Je me sens mal quand je vois des malentendus entre les néo-québécois et le reste de la société par manque de canaux de communication conviviale loin des débats émotionnels et sensualistes.

Quand je me suis installé au Québec je n’avais pas l’ambition d’avoir une implication sociale aussi forte, je suis venu chercher un nouveau pays essentiellement pour un épanouissement professionnel. Une fois mon intégration professionnelle et sociale  établit, j’ai pris conscience autour de moi d’un malaise, des néo-québécois déçus par un sentiment de rejet de la part du Québec au niveau de l’emploi et un sentiment d’inquiétude de la part de la  majorité vis-à-vis de cette diversité de plus en plus importante, cette situation m’a imposé une implication pour jouer ce rôle d’interprète intercommunautaire pour la promotion d’un vivre ensemble.        

*TOP 20 de la Diversité 2014: la grande révélation (3e ÉDITION)

*Redécouvrez les Lauréats de la 2e Édition du TOP 20 de la Diversité !

*Qui sont-ils les Lauréats de la 1ère Édition du TOP 20 de la Diversité ?

En VIDÉO:


* Microtrottoir – (Grands Prix Mosaïque (Gala des Lys de la Diversité) 2014 – (2e Édition)

Sur la Photo, les 20 Lauréats: cliquez pour accéder aux portraits de chacun d’entre eux:

1ère rangée: Danièle Henkel, PK Subban, Rachid Badouri, Michaëlle Jean, David Heurtel
2ème rangée: David Cape, Caroline Codsi, François Bugingo, Jean Dorion, Sonia Benezra
3ème rangée: Frantz Benjamin, Nancy Rosenfeld, Jamil Cheaib, Cathy Wong, Lamine Foura
4ème rangée: Florence K, Wilner Bien-Aimé, Ghislain Picard, Amina Gerba, Mohamed ElKadiri