Ottawa met la hache dans la taille du gouvernement et prône l’austérité (FONCTION PUBLIQUE)

545

La frugalité hissée en règle sacro-sainte à Ottawa.  «Des familles de toutes les régions du pays ont dû contrôler leurs dépenses et établir des priorités. Ils s’attendent, tous et toutes, à ce que leur gouvernement fasse de même, et c’est exactement ce que nous faisons», ont prétexté les Conservateurs pour justifier leur décision de réduire les dépenses du gouvernement fédéral.

En effet, après avoir annoncé la veille «l’élimination de 245 postes dans les divers ministères et organismes fédéraux», le président du Conseil du Trésor tient à ce que la population soit bien imbue que «les budgets de fonctionnement des ministères fédéraux seront gelés au niveau de l’exercice financier  2010-2011».

De l’avis de Stockwell Day, qui dit se référer aux prévisions annoncées dans le Budget de 2010, le gel de ces budgets permettra de réaliser des économies d’un montant s’élevant à environ 1,8 milliard de dollars d’ici 2012-2013.

«Nous montrons entre autres l’exemple en gelant les salaires du Premier ministre, des ministres, des députés, des sénateurs, ainsi que les budgets des cabinets de ministres», a illustré Stockwell Day dans un communiqué reçu par courriel à la rédaction de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Du côté d’Ottawa, l’objectif visé est très clair. Par ces gestes, le président du Conseil du Trésor, qui fait office également de  ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, ambitionne d’obtenir «un budget équilibré» tout en exigeant de la fonction publique, malgré les coupes, une «optimisation de l’efficacité du  gouvernement».

M.Day estime que le budget 2010, intitulé «Tracer la voie de la croissance et de l’emploi», qui vient d’être présenté par son collègue Jim Flaherty à la Chambre des communes, indique très clairement les voies et moyens qui seront utilisés par le gouvernement «pour rétablir l’équilibre budgétaire».

«Premièrement, nous mettrons fin, comme prévu, aux mesures temporaires que contient le Plan d’action économique du Canada. Ces investissements protègent aujourd’hui les emplois existants et en créent de nouveaux. Deuxièmement, nous prendrons les mesures nécessaires pour nous assurer que le gouvernement fonctionne selon ses moyens. Enfin, nous entreprendrons un examen complet des fonctions administratives et des frais généraux du gouvernement», a averti M.Day.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

. Hausse fulgurante de minorités visibles dans la fonction publique fédérale

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Google ( Le premier-ministre fédéral Stephen Harper et son président du Conseil du Trésor et  ministre de la porte d’entrée de l’Asie-Pacifique, Stockwell Day)