«Parrainage humanitaire» : la demande explose, révèle Emmanuel Dubourg

49

Le député de Viau (PLQ) tente de calmer le jeu à un moment où il juge lui-même «élevées les attentes de la communauté haïtienne» par rapport au programme d’immigration post-séisme adopté récemment par le ministère de l’Immigration et des communautés culturelles.

«Parrainage humanitaire» : va-t-on changer le programme?

À titre d’exemple, un mois et quelques jours seulement après le coup d’envoi de ce programme de regroupement familial inusité, plus de 800 demandes ont été déjà enregistrées dans les cinq (5) centres mandatés à cet effet par le gouvernement du Québec, a appris l’Agence de presse «Média Mosaïque».

«Il y a vraiment une affluence, et si on en reçoit autant et même plus pour les mois qui restent,  cela va aboutir à un très grand nombre de demandes quand on sait que ce programme va s’arrêter en décembre 2010», s’est inquiété le parlementaire.

Loin de paniquer les gens, le député libéral rappelle que les gens doivent arrêter de penser que ce sont les premières demandes qui vont être traitées en priorité. Au contraire, «l’étude des dossiers va se faire afin que les gens qui seront sélectionnés soient effectivement ceux qui  répondent aux critères», a-t-il précisé.

Vu que la demande explose et que des difficultés surgissent dans l’application dudit programme, le député, qui fait le pont entre la communauté haïtienne et les organismes auprès du gouvernement du Québec, avait pris l’initiative de rencontrer ces derniers le vendredi 19 mars pour s’enquérir de la situation et faire rapport à la ministre Yolande James.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Archives (Le député de Viau sous les yeux de son chef et PM, Jean Charest. Au fond et au centre, la ministre de l’Immigration et des communautés culturelles, Yolande James )