Les Maghrébins piégés entre « l’enthousiasme » de Québec et la « frilosité » des employeurs?

726

La Rédaction

MONTRÉAL –Pris en sandwich entre la volonté politique apparente de Québec et la frilosité effective de certains employeurs de la Province, plusieurs ressortissants maghrébins n’ont pas hésité à exprimer à l’endroit de Kathleen Weil leur agacement de voir le statu quo accuser encore du sur place.

 

Satisfactions et attentes

S’ils ont réservé un accueil chaleureux à la ministre de l’Immigration et des communautés culturelles, ils étaient environ une centaine à communiquer simultanément à celle-ci leurs déceptions vis-à-vis de l’accueil qui est réservé à bon nombre de leurs compatriotes au Québec.

Bon nombre d’entre eux ont fait part de leur fierté de contribuer à la prospérité de cette société tout en questionnant l’ouverture réelle des Québécois envers la communauté dont le taux de chômage dépasse les 26% alors que son niveau de diplomation figure parmi les plus élevés au pays.

 

La ministre impressionnée

Impressionnée par la quantité et par la qualité de l’auditoire qui était composé d’hommes d’affaires, de profs d’université, de juristes, de conseillers en immigration, d’employés de banques, de médecins, de chômeurs également, la titulaire du MICC a d’ailleurs promis de revenir pour réévaluer les pas franchis dans le cadre de ces pourparlers qu’elle a initiés avec la communauté.

Sentiment de satisfaction également de la part du No 1 du CMQ, Monsef Derraji, qui avait pris l’initiative d’offrir cette tribune à Kathleen Weil. « Franchement, je suis très content et émerveillé d’entendre les réactions des gens pendant et après le départ de la ministre », a témoigné M.Derraji en entrevue à l’Agence de presse MÉDIAMOSAÏQUE quelques minutes après ce tête-à-tête.


Échanges: menu et suivi

Lors de ce 5à7, tenu le lundi 16 mai sur la rue St-Laurent au restaurant Le Ryad, les thèmes abordés par l’assistance ont été l’immigration, le processus d’intégration, la langue française, la combattivité des Maghrébins, leur amour du Québec et leur désir d’y rester en dépit de l’insoluble question de l’emploi.

Sans fournir d’échéancier, le président du Congrès maghrébin du Québec (CMQ) annonce que son organisme projette d’organiser une série de rencontres du même genre au cours desquelles des personnalités importantes du pouvoir, tant à Québec qu’à Ottawa, seront auditionnées par la communauté. Il prévoit la publication d’un mémoire avec des recommandations en ce sens.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

PHOTO MEDIAMOSAIQUE/Cr Lamine Foura (En haut: Khatleen Weil et Monsef Derraji sur le podium en train de s’adresser à la communauté maghrébine. En bas, une vue du public lors de ce 5à7 au restaurant Le Ryad sur la rue St-Laurent à Montréal lundi 16 mai 2011)