Élections à la tête de l’OIF: Abdou Diouf peut s’assurer de l’appui du Canada

690

Ottawa renouvelle sa confiance en Abdou Diouf qui brigue un troisième mandat à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Les États francophones doivent en effet élire leur secrétaire général lors du 13e Sommet de la Francophonie qui se tiendra en Suisse du 22 au 24 octobre 2010.

« Le Secrétaire général Diouf a fait un excellent travail à la tête de la Francophonie, faisant preuve d’un engagement indéfectible dans la promotion des valeurs de l’Organisation dans le monde entier », a déclaré le chef du gouvernement canadien, Stephen Harper, dans un communiqué émanant de son bureau reçu à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Encouragé par de nombreux membres de l’Organisation à solliciter un troisième mandat, Abdou Diouf a indiqué qu’il est prêt à rester à la tête de l’OIF, si les chefs d’État et de gouvernement lui en font la demande à l’occasion du Sommet de la Francophonie qui aura lieu ce mois-ci à Montreux. Et à ce titre, « le Canada appuie sans réserve sa réélection en tant que Secrétaire général », a informé Ottawa.

Selon Stephen Harper, l’ancien président de la République du Sénégal, Abdou Diouf, est « la personne idéale pour promouvoir la stabilité dans toute la Francophonie et faire face aux défis liés à la démocratie et la bonne gouvernance ».

À noter que «les principales responsabilités du Secrétaire général de la Francophonie consistent à orienter les activités politiques et diplomatiques de l’organisation au service de la paix, de la démocratie et des droits de la personne», a rappelé la note du premier-ministre.