Communiquer avec la Diversité: la nouvelle priorité de l’administration Tremblay

289

MONTRÉAL- L’administration Tremblay semble vouloir enfin faire un meilleur usage des canaux de communication desservant la Diversité. Le maire en fait désormais une priorité. Sa décision de rencontrer à deux reprises, et cela, en moins de deux mois, des responsables de ces médias, fournit, en tout cas, jusqu’ici, une preuve pour le moins éloquente.

 

Démarche et finalités?

Pressé de dire, d’entrée de jeu, par l’Agence de presse Médiamosaïque, invitée à cette rencontre à laquelle Gérald Tremblay conviait un groupe restreint (une douzaine) de médias, quelle est la finalité ou l’économie d’un tel exercice? Le maire a fait le serment que sa démarche n’a  » absolument, aucune motivation politique « .

M.Tremblay a avoué qu' » il fallait le faire depuis mon premier mandat et qu’il n’est jamais trop pour bien faire « . Il a confié que l’apport de nouvelles recrues au sein de son staff, qui connaissent la réalité de la diversité, (entre autres Agop Evereklian, Nahed Koussa), pèse beaucoup dans cette nouvelle donne. Gérald Tremblay a aussi salué le fait que des médias de la diversité prennent l’habitude de travailler ensemble pour favoriser le rapprochement interculturel.


Présence et absence de Tremblay

Le maire a donné la garantie qu’il sera désormais plus visible dans les communautés. Les représentants de certaines d’entre elles lui ont toutefois clairement reproché son absence dans des événements qui comptent aussi beaucoup pour des Montréalais au même titre que les autres, même si quelques fois, Mary Deros fait acte de présence, a fait remarquer William Muyuku, directeur-général d’Afrique-Canada TV.

Les Italiens d’origine ne peuvent nullement interpeller le maire en ce sens, a de son côté, admis Marco Luciani Castiglia de Radio CFMB et de Puntoit.ca. M. Castigila a publiquement reconnu que le maire est physiquement présent dans bon nombre d’activités de la communauté italienne.

Saisissant la balle au bond, Tremblay a défendu son combat en faveur du maintien du nombre actuel d’élus de la région métropolitaine.  » Contrairement à ce que proposent nos adversaires qui souhaitent la disparition de cette carte électorale municipale qui est un bel exemple de notre démocratie « , a-t-il argumenté.

 » Nous pensons qu’il y a beaucoup plus de chances d’avoir des Montréalais issus de l’immigration autour de la table quand ils peuvent se présenter aux élections dans les différents arrondissements de la métropole au lieu d’en imposer une structure plus restreinte », a fait valoir le maire.

 

Appui conditionnel

Prenant acte des déclarations de bonnes intentions de Gérald Tremblay, le Pdg de l’Agence de presse Médiamosaïque, Donald Jean, a clairement fait savoir au maire qu’il lui  » prend au mot  » tout en saluant ce changement de cap qui envoie, somme toute, un signal positif aux Montréalais des communautés culturelles.

 » Votre sincérité, M. le maire, sera aussi jugée proportionnellement à vos efforts en vue d’une meilleure répartition de la cagnotte consacrée par la ville aux communications et à la publicité « , a soutenu M.Jean, appuyé par ses collègues, dont la présidente de Nuevo Mundo TV, Maria Teresa Calderon,  qui s’est plaint du statu quo nettement défavorable aux médias de la Diversité.

 

LIRE aussi:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE/Cr Mario Corvitarte (En haut, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, en train d’auditionner l’intervention du Pdg de l’Agence de presse Médiamosaique, Donald Jean. En bas, il s’entoure de ses convives des médias de la diversité)