Fabienne Colas et Émile Castonguay poursuivis pour plus d’un million de dollars

977

MONTRÉAL – Nouveau rebondissement dans le dossier Diversité TV et Bon Goût TV. L’Agence de presse Médiamosaïque a appris qu’une poursuite judiciaire formelle a été déposée le 14 décembre dernier à la Cour supérieure du district de Longueuil contre Fabienne Colas et Émile Castonguay.

Ces deux responsables des projets de deux chaînes de télévision, récemment autorisées par le CRTC, sont, en effet, accusés de « contrefaçon » par L’Autre TV Inc. et l’auteure dramaturge Madeleine Bégon Fawcet (mère de six enfants), qui réclament de ces derniers, ni plus, ni moins, la somme de $1,271,678.30.

 

Quid de cette plainte?

Dans cette poursuite, les procureurs Choquette Beaupré Rhéaume requièrent de la Cour qu’elle ordonne à Mme Colas et à M.Castonguay « de cesser toutes représentations ou activités liées à la mise sur pied des deux chaînes de télévision…jusqu’à ce que le tribunal ait décidé du fond de ce dossier de contrefaçon ».

Cette « requête introductive d’instance (en dommages et autres ordonnances) », selon le jargon des avocats de la partie demanderesse, somme le couple Colas et Castonguay « de ne pas utiliser les licences CRTC-2011-666 et CRTC-2011-667 accordées par le CRTC jusqu’au jugement final à être rendu dans le présent dossier ».

Les deux promoteurs, en l’occurrence, la No 1 du Festival international du Film Black de Montréal et de directeur de la programmation, sont contraints également « de s’abstenir de promouvoir, directement ou indirectement les deux chaînes de télévision », peut-on également lire dans ce long document public de 17 pages, identifié au numéro 505-17-005644, déposé à la Cour supérieure de Longueuil.


Qui dit vrai dans cette affaire?

Pour Mme Bégon, qui confie avoir personnellement invité en juillet 2010 la présidente de la Fondation Fabienne Colas à collaborer avec elle dans ce projet,  cette dernière lui aurait dit « n’avoir pas le temps et vu la préparation de mes festivals… le dossier est trop énorme… le mois de novembre serait plus approprié pour en reparler ». Et, à sa grande stupéfaction, Mme Colas, quelques mois après, sort, comme deux lapins dans son chapeau: Diversité TV et Bon Goût TV.

Cette éducatrice de carrière et détentrice d’un baccalauréat en lettres de l’Université d’Ottawa prétend que cette poursuite entend démontrer au tribunal que Diversité TV est une « contrefaçon » de L’Autre TV (1) et également le fruit de quatre années de travail documentées. Elle confirme que 59 dossiers accompagnent ladite poursuite qui a été remise par huissier au couple Colas et Castonguay.

À noter que la rédaction de l’Agence de presse Médiamosaïque a, évidemment, pris la peine de se renseigner auprès de la partie défenderesse, sans succès. L’actrice entrepreneure, Fabienne Colas, qui a toujours nié en bloc les accusations de Mme Bégon, n’a pas réagi à notre message laissé sur son répondeur.

 

LIRE aussi:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

1- Un des anciens sites où était diffusée la vidéo de promotion de L’Autre TV en 2009

PHOTOTHÈQUE MEDIAMOSAIQUE/Cr Hubert Molaire (En haut, le couple Émile Castonguay et Fabienne Colas de Diversité TV et de Bon Goût TV lors de l’Assise TV du Gala des Lys de la Diversité à la salle Raymond David à Radio-Canada. En bas, Madeleine B. Fawcet lors d’une entrevue à Radio Canada International)