Combattre la pauvreté: Tremblay offre 500 000 $ à des organismes communautaires

357

L’Administration Tremblay soumettra une proclamation visant à octroyer une aide de 500 000 $ à des organismes communautaires œuvrant en sécurité alimentaire. Cette décision a été prise lors du dernier conseil municipal avant la période des fêtes.

« En cette année de crise économique où les dons se font plus rares et où les besoins sont de plus en plus importants, la Ville de Montréal fait sa part. Bien que la lutte contre la pauvreté doive se mener à longueur d’année, le temps des Fêtes est un moment privilégié pour poser des gestes de solidarité. J’invite toutes les Montréalaises et tous les Montréalais à faire preuve de générosité envers les plus démunis d’entre nous », a déclaré le maire Gérald Tremblay dans un communiqué reçu par courriel à la rédaction de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

En réaction, la directrice générale de Moisson Montréal qui souligne que « le contexte économique actuel a amené une augmentation importante des demandes d’aides alimentaires sur l’île de Montréal», se dit« reconnaissante du support accordé par la Ville de Montréal».  Johanne Théroux estime que cette contribution «permettra (à Moisson Montréal) d’assurer adéquatement son rôle de banque alimentaire auprès des 211 groupes communautaires qu’elle approvisionne ».

De son côté, le porte-parole de Jeunesse au Soleil, Tommy Kulczyk a tenu à dire : « notre organisme vient en aide à 400 familles de plus chaque mois cette année par rapport à l’année dernière, et ce, uniquement pour des besoins de nourriture. La bonification des montants versés par l’Administration Tremblay en 2010 est une excellente nouvelle pour tous les Montréalaises et Montréalais et ne pouvait pas venir à un meilleur moment.»

« Nous saluons l’action de solidarité de l’administration municipale de Montréal quant à la lutte à la pauvreté. Uniquement pour les Fêtes 2009, nous viendrons en aide à 6 000 ménages soit 18 000 individus ce qui représente une augmentation de 25 %. Les sommes octroyées nous permettront de soulager la faim et de nourrir l’espoir d’un plus grand nombre de Montréalais dans le besoin, dans un contexte économique difficile et où les demandes d’aide ne cessent d’affluer auprès de notre organisation », précise, pour sa part, Sylvie Rochette, directrice générale du Regroupement des Magasins-Partage de l’île de Montréal.

Rappelons que c’est grâce aux représentations du maire de Montréal, Gérald Tremblay que Montréal a obtenu, en décembre 2008, une bonification des fonds octroyés pour lutter contre la pauvreté. Le gouvernement du Québec avait alors annoncé une augmentation de cette entente de 9 millions de dollars sur trois ans en accordant des sommes de 7 millions de dollars pour 2009, 8 millions de dollars pour 2010 et 9 millions de dollars pour 2011.  

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Hubert Molaire ( Le maire de Montréal, Gérald Tremblay )