Bilan du passage de Pierre-Richard Casimir à Montréal

225

MONTRÉAL – Nouveau témoignage autour du passage de Pierre-Richard Casimir à la tête du Consulat général d’Haïti à Montréal. Celui-ci vient d’une voix très connue de la communauté haïtienne, en l’occurrence, celle du Dr. Jean Fils-Aimé.

Dans un article soumis à la rédaction de l’Agence de presse Médiamosaïque, l’auteur du best-seller  » Vodou, je me souviens  » a retenu que M. Casimir  » aura été le premier à changer la dynamique des rapports entre le Consulat de Montréal et la communauté haïtienne « .

Ce détenteur d’un doctorat en théologie de l’Université de Montréal et titulaire de deux maîtrises (des universités québécoises Mc Gill et ÉNAP) a également souligné  » la personnalité rassembleuse et fédératrice  » de celui qui est devenu le nouveau No 2 de la diplomatie haïtienne.

À noter que ce bilan de Jean Fils-Aimé n’est pas différent du point de vue qui ressort dans les différents commentaires ou analyses, que ce soit dans les foyers haïtiens ou dans les médias, autour du travail de Pierre-Richard Casimir à la tête du Consulat général d’Haïti à Montréal.

Différents responsables de médias ou chefs d’antenne connus dans la communauté haïtienne, dont Raymond Laurent de CKUT, Jean-Ernest Pierre de CPAM, Georges Yvon Antoine de CFMB, Nancy Roc de l’émission Métropolis et du portail Incas Productions, Rony D de CIBL, Dorothy Alexandre de TVA et de CKIN FM ou encore Donald Jean de Médiamosaïque, ont, dans la même veine, dressé un bilan hautement positif de son passage à Montréal.

Ci-dessous la version intégrale de ce témoignage:


Bilan du passage de Pierre-Richard Casimir à la tête du Consulat général d’Haïti à Montréal

Par le Dr.Jean Fils-Aimé(1)

J’ai rencontré le Consul Pierre-Richard Casimir, le 18 mai 2005.  Il venait d’être investi  consul général d’Haïti à Montréal.  C’est qu’à cette date, le Consulat général d’Haïti à Montréal organisait une conférence publique sur le thème  de l’identité haïtienne, et j’en fus le conférencier invité.  J’ai été vite conquis par la courtoisie et le charme de l’homme.

Nous nous sommes revus, environ deux années plus tard.  Ce fut à l’occasion de la vente signature de mon premier livre.  J’avais sollicité les locaux du Consulat général d’Haïti en la circonstance.  Avec une célérité et une diligence qui lui sont coutumières, il m’a offert tout l’appui logistique nécessaire à la réussite de l’événement, ce fut au printemps 2007.

Quelques mois plus tard, je fus membre d’un panel de conférenciers, aux côtés de Frantz Voltaire et de Jean-Claude Martineau, et je présentais une communication sur le rôle particulier d’Haïti dans l’Histoire des nations.  Cette conférence eut lieu en janvier 2008, à l’Université du Québec à Montréal.  Elle fut radiodiffusée par CPAM à Montréal.

Puisqu’il s’agit ici de rendre un hommage  à l’homme, mais aussi de dresser un bilan de son mandat en tant que Consul Général d’Haïti à Montréal, je crois que la communauté haïtienne de Montréal retiendra les trois éléments suivants du passage de Pierre-Richard Casimir à la tête du Consulat d’Haïti:

1-Il est celui qui a rapproché le consulat de Montréal de la communauté haïtienne.  L’ère duvaliérienne, en ce qui a trait aux représentations consulaires, aura été marquée au coin de la suspicion entre le consulat de Montréal et la communauté.  Or, même pendant la décennie subséquente, la communauté haïtienne ne s’est jamais rapprochée de sa représentation consulaire; les perceptions ont la vie longue.  Pierre-Richard Casimir aura été le premier à changer la dynamique des rapports entre le consulat de Montréal et la communauté haïtienne.  Il est celui qui les a rapprochés.

2-On retiendra aussi de Pierre-Richard Casimir son omniprésence, lors du fatidique tremblement de terre du 12 janvier 2010.  Il était littéralement la voix de l’État haïtien à Montréal, au Québec, voire au Canada. J’avoue que j’éprouvais une fierté patriotique à le voir sur toutes les tribunes, cherchant à coordonner les différents efforts d’aide à la mère patrie meurtrie.

3-Enfin, le passage de Pierre-Richard Casimir aura été marqué par sa personnalité rassembleuse et fédératrice.  Pierre-Richard Casimir fut l’homme de tout le monde, le défenseur de toutes les bonnes causes pour Haïti.

Est-ce étonnant qu’il soit promu au poste  de Secrétaire d’État aux affaires étrangères?  Je crois que l’homme mérite la promotion en question.  Je félicite du même souffle son ministre responsable d’avoir jeté son dévolu sur un homme d’une si grande stature et doté de tant de talents en diplomatie.

———-

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

(1) L’auteur détient un doctorat en théologie de l’Université de Montréal(2003), une maîtrise en Histoire médiévale de l’Université McGill(1997), et une maîtrise en Administration Publique, avec une spécialisation en Management International, de L’ÉNAP(École Nationale d’Administration Publique de l’Université du Québec, 2011).  Il est auteur, conférencier et Professeur.

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAIQUE (À gauche, l’ex-consul général d’Haïti à Montréal et actuel secrétaire d’État aux Affaires étrangères de la République d’Haïti, Pierre-Richard Casimir, à droite, l’auteur, conférencier et professeur, Jean Fils-Aimé)