Le « super visa » de Jason Kenney prend son envol

225

OTTAWA – Pour compenser le nouveau délai de huit ans imposé par le gouvernement conservateur aux immigrants souhaitant faire immigrer leurs proches au Canada, Jason Kenney invente ce qu’il vient d’appeler le  » super visa  » pour parents et grands-parents.

Les premières demandes sont acceptées à compter de ce 1er décembre 2011. C’est ce qu’a annoncé le ministère de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme dans une note reçue à l’Agence de presse Médiamosaique.

 » Actuellement, les délais de traitement des demandes au titre de la catégorie du regroupement familial indiquent que de nombreux parents et grands-parents pourraient devoir attendre jusqu’à au moins huit ans avant que leur demande soit traitée et qu’ils puissent venir au Canada « , a précisé le ministre.

Kenney informe que  » grâce au super visa, ils pourront être en compagnie des membres de leur famille dans un délai d’environ huit semaines « . Cependant, les conditions auxquelles un postulant doit se soumettre ressemblent quasiment à celles impliquant une demande formelle d’immigration.

En effet, pour être admissible, le demandeur doit :
– être un parent ou un grand-parent d’un citoyen canadien ou d’un résident permanent du Canada;
– fournir une attestation écrite d’engagement de soutien financier de la part d’un enfant ou d’un petit-enfant au Canada, y compris une preuve que l’enfant ou le petit‑enfant respecte l’obligation relative au revenu minimum requis (seuil de faible revenu);

– se soumettre à l’examen médical aux fins d’immigration;

– démontrer qu’il a contracté une assurance médicale canadienne complète, valide pour au moins un an;

– convaincre l’agent des visas qu’il répond à tous les autres critères d’admission.

À noter que, le super visa permet aux titulaires de rester au Canada pendant une période maximale de 24 mois sans devoir renouveler leur statut.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MEDIAMOSAIQUE Cr CIC ( Le ministre conservateur fédéral de la Citoyenneté, de  l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney)