Diversité TV: Fabienne Colas accusée de « plagiat » par l’Autre TV auprès du CRTC

381

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Une bataille juridique est désormais engagée entre Fabienne Colas et Madeleine Bégon Fawcett. Les deux femmes s’affrontent et s’attribuent la paternité d’un projet de télévision devant mettre de l’avant la Diversité. « Diversité TV » pour laquelle la première a fait une demande formelle de licence auprès du CRTC est vivement contestée par la seconde qui met la table depuis trois ans en vue du lancement de « L’Autre TV ».

 

Annie Laflamme du CRTC interpellée

Un haut responsable du CRTC, Annie Laflamme, s’est rendue compte de l’ampleur du malaise le 22 juin dernier alors qu’elle participait au « Coup de projecteur sur la radio au Québec », une invitation conjointe du groupe de presse Médiamosaïque et de Radio-Canada dans le cadre des « Assises de la Diversité » en prélude au Gala des « Lys de la Diversité du Québec ».

Mme Laflamme, dont l’exposé portait essentiellement sur le mandat de la haute autorité de l’audiovisuel canadien et notamment sur ses politiques en matière de Diversité culturelle, a été interpellée à ce sujet par la journaliste et directrice exécutive d’Incas Productions, Nancy Roc, qui en a fait état en présence de Mme Colas lors de la période de questions réservée à l’assistance.

Si elle affirme avoir eu vent du dépôt du projet de Fabienne Colas, Mme Laflamme, qui fait office de « directrice des Politiques et démarches relatives en matière de la radio » au CRTC, dit cependant ignorer qu’une plainte de cette nature avait été déposée à l’encontre de la demande de Mme Colas.

Insistant toutefois sur la préséance des règles démocratiques qui régissent le fonctionnement du CRTC, Annie Laflamme a tenu à rassurer que cette instance régulatrice, qui est « un tribunal quasi-judiciaire », va prochainement rendre son verdict « en tenant compte absolument de tous les points de vue exprimés sur la question ».

 

Fabienne Colas contrattaque

Médiamosaïque a appris que, suite à la contestation du projet Diversité TV déposée par Madeleine Bégon Fawcett au CRTC, la présidente de la Fondation Fabienne Colas a immédiatement répliqué en envoyant par huissier une mise en demeure à la directrice générale de « L’Autre TV ».

Dans sa contrattaque, Mme Colas, selon nos informations,  a estimé que Mme Fawcett a tenu des propos diffamatoires à son endroit. La présidente du Festival international du film black de Montréal juge que les flèches de la DG de l’Autre TV portent « atteinte à sa réputation » et que cela lui aurait déjà causé des dommages évalués à environ « 250 000 dollars ».

 

« Diversité TV » un clone de « L’Autre TV »?

« Le projet de Diversité TV s’appelle en réalité « L’Autre TV » et est un projet sur lequel je travaille avec une équipe d’une centaine de professionnels issus de la diversité québécoise depuis 2007 », peut-on lire, en effet, dans la demande d’injonction, rédigée par les avocats de Mme Fawcett, consultée par l’Agence de presse Médiamosaïque sur le site du CRTC.

Madeleine Bégon Fawcett, de poursuivre, dans sa plainte : « Étant donné que le projet présenté sous la demande 2011-0411-6 est quasi identique au mien (L’Autre TV) je n’ai d’autre choix que de recourir à la « Loi sur les droits d’auteurs » ».

Enfin, Mme Fawcett écrit que la pertinence de l’Autre TV  » a été validé(e) auprès des organismes et institutions des communautés québécoises et ethnoculturelles  » et dit noter, en revanche,  » l’absence d’ententes ou de projets d’entente avec des câblodistributeurs ou des distributeurs de services de satellite  » et surtout  » pas de projections financières  » dans les deux dossiers soumis par Mme Colas au CRTC.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE/Cr Michaelle Cédar ( À gauche, les panélistes Annie Laflamme du CRTC et Raymond Laurent de CKUT. À droite, la journaliste Nancy Roc suivie de Madeleine B.Fawcett lors de la période de questions. En bas, Fabienne Colas en train de converser avec Mme Laflamme à la fin de la rencontre)

{jcomments off}