Deguire veut l’empreinte de la diversité dans la modernisation de Montréal-Nord

651

MONTRÉAL-NORD (MÉDIAMOSAÏQUE) – Vibrant appel du No un de Montréal-Nord à l’endroit de la diversité. Gilles Deguire veut  que les communautés d’origines diverses qui peuplent son arrondissement soient au cœur de la « modernisation » qu’il enclenche à la veille de la commémoration du centenaire de Montréal-Nord prévue pour 2015.

Lors d’une intervention faite en ce sens au micro de l’Agence de presse Médiamosaïque, M.Deguire a d’abord pris le soin de féliciter les entrepreneurs et les résidents issus de l’immigration pour leur contribution à la richesse de cet arrondissement connu, entre autres, à l’échelle du Québec surtout pour l’hétérogénéité de sa population estimée à 85 000 habitants.

Modernisation : la diversité doit s’impliquer

« Montréal-Nord est d’une diversité multiculturelle extraordinaire. Nous avons ici une richesse incroyable et cela nous fait toujours grand plaisir de souligner l’apport des communautés d’origines diverses sur notre territoire », a reconnu Gilles Deguire qui saisit la même occasion pour inviter ces Nord-Montréalais à embarquer avec lui dans ses grands projets de revitalisation urbaine dudit arrondissement.

Deguire dit miser sur le pouvoir économique, la richesse, la créativité et l’implication directe de la diversité dans ces chantiers de grande envergure qui vont transformer cette localité constituée, a-t-il dit, « d’un échantillon cosmopolite de gens qui vivent dans l’inclusion la plus parfaite et qui adhère sans ambages à un multiculturalisme ouvert ».

Un exemple de sa proximité avec la diversité

Pour démontrer comment il est à l’écoute de sa population et de sa diversité, le maire annonce son intention de construire un parc  domiciliaire moderne au profit notamment de la communauté maghrébine dont le nombre n’a pas cessé de croître ces derniers temps au sud-ouest de Montréal-Nord. Il projette également d’y ériger, a-t-il dit, « la bibliothèque du 21e siècle » afin que ladite communauté puisse mieux s’épanouir.

Gilles Deguire, qui soutient avoir travaillé dans le but de mériter l’estime des différentes communautés, dit avoir « le sentiment du devoir accompli » à chaque fois qu’il reçoit le feed-back de celles-ci. « Je vous invite à venir assister à nos réunions où mes citoyens sont régulièrement présents. Cela se passe dans l’harmonie la plus totale. Il n’y a aucune tension parce que les gens savent que leur maire est à l’écoute de leurs préoccupations », a-t-il témoigné.

Poids économique, numérique et…électoral

Implantées à Montréal-Nord vers la fin des années 1950, ces communautés (dont les deux plus grosses franges italiennes et haïtiennes sont numériquement presque à égalité, auxquelles s’ajoutent depuis quelques années une proportion considérable de Maghrébins, un fort contingent de Turcs et de Latino-américains), deviennent des acteurs-clés en termes d’investissements et de pouvoir de consommation.

Il va sans dire, même si Gilles Deguire a omis d’en faire mention lors de cet entretien avec l’Agence de presse Médiamosaïque, qu’il est fondamental d’entretenir de bonnes relations avec ces différentes couches de la population. Car, celles-ci, vu leur nombre et leur influence, détiennent un poids électoral incontournable aux yeux de tous ceux qui aspirent à briguer le moindre poste électif dans cette partie de la métropole québécoise.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

 

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE (Le maire Gilles Deguire en ses bureaux à l’arrondissement de Montréal-Nord)