La fougueuse Diane Lemieux devient chef de cabinet du maire (NOMINATION)

16

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) On dit d’elle quelle est séduisante, fougueuse, ambitieuse, bref, les qualificatifs ne manquent pas pour désigner la nouvelle éminence grise du maire de Montréal, Gérald Tremblay, qui est nulle autre que l’ex ministre péquiste, Diane Lemieux.

 

Ascension fauchée ou corrigée

À défaut d’être élue dans la circonscription qu’elle a briguée (Ahuntsic), l’atout qui devait lui procurer la légitimité nécessaire pour savourer sa fulgurante ascension en politique municipale (le poste de présidente du comité exécutif), Mme Lemieux va devoir se contenter du rôle, non moins attrayant, de directrice de cabinet du maire.

En effet, moins d’une centaine de voix ont permis à Émilie Thuillier du parti «Projet MontréaL» de priver l’ex-ministre péquiste de la caution de ce district électoral qui a pourtant voté pour la députée indépendantiste Maria Mourani (Bloc Québécois) lors des deux dernières élections fédérales.

Les résultats définitifs consultés par un journaliste de l’Agence de presse Médiamosaïque  sur le site du ministère des «Affaires municipales, régions et occupation du territoire (MAMROT)» confirment, en effet, que la population avait vraiment du mal à départager les candidats des trois partis les plus importants.

Émilie Thuillier de «Projet Montréal»  a obtenu 3 484 voix, ce lui donne un pourcentage de 34,2% des suffrages exprimés,  alors que Diane Lemieux  d’«Équipe Tremblay-Union Montréal» en a récolté 3 364 pour un taux de 33%, tandis que Frédéric Lapointe  d’«Équipe Harel-Vision Montréal» en a totalisé  3 347, ce qui équivaut à 32,8%.

 

Out, le duel Lemieux-Harel tant attendu?

Diane Lemieux n’aura, en tout cas, pas le privilège de fournir la répartie assassine à sa rivale et chef de l’opposition officielle à l’hôtel de ville, Louise Harel. Mme Lemieux pourra toutefois démontrer à son ex-collègue péquiste de quel bois elle se chauffe plutôt dans les coulisses en préparant avec minutie les dossiers de son nouveau chef Gerald Tremblay.

«Je suis très heureux que Diane Lemieux poursuive son engagement politique pour Montréal à mes côtés. Mme Lemieux est une femme de talent qui a un parcours professionnel impressionnant et des qualités personnelles reconnues», a estimé M. Tremblay

Dans un communiqué annonçant cette nomination reçue par courriel à la rédaction de Médiamosaïque, le chef d’«Union Montréal»,  d’ajouter, «je suis convaincu qu’elle assumera ses nouvelles responsabilités avec la fougue et l’efficacité qu’on lui connaît ».

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Courrier Ahuntsic (L’ex-ministre péquiste et nouvelle directrice du cabinet du maire de Montréal et du comité exécutif, Diane Lemieux)