Décès de l’auteur de «Ban moin un ti bo»: Christian Martin se recueille

495

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Cette mélodie créole, connue quasiment des francophones du monde entier, est aujourd’hui orpheline. Son illustre compositeur, en la personne de Gérard La Viny, nous a quittés le 6 octobre dernier à Paris. Pour souligner la mémoire de ce talentueux musicien, l’Antillais devenu Québécois, Christian Martin, a fait parvenir ce texte (reproduit ci-dessous in extenso) à l’Agence de presse Médiamosaïque. Un témoignage qui résume l’influence que cet homme a exercée sur les jeunes de sa génération.

Le chanteur compositeur guadeloupéen de «BAN MOIN UN TI BO» est décédé. Dans ma jeunesse, il habitait rue Lardenoy à Basse-terre en Guadeloupe.  À ses débuts, il chantait et composait souvent en présence d’un de mes amis Maurice Madon, lui aussi décédé depuis quelques années. Maurice était un secrétaire attaché de préfecture, un employé modèle, et de plus, un excellent guitariste.  Louis Bougenot, mon bien-aimé cousin, se joignait souvent à eux. J’étais à cette époque trop jeune pour faire partie du groupe, mais La Viny était vraiment pour moi et bien de mes copains le compositeur/chanteur/interprète qui avait le don de capter son audience en touchant directement ses auditeurs par les sentiments profonds d’appartenance « à la créolité des Antilles » J’étais là aussi à l’époque où le Boeing 707 s’est écrasé tout à côté de Sofaïa dans les hauteurs de Ste-Rose & Deshaies.  Le père de La Viny ainsi que plusieurs de mes amis faisaient partie des victimes de cet écrasement.

La Viny avait un humour qui reflétait le quotidien, la vie antillaise dans toute sa candeur de cette belle époque. Il était, sans nul doute, un des plus grands compositeurs /chanteurs des années 60. Il était souvent présenté comme « l’ambassadeur des Antilles » ou encore le reflet de « l’âme Antillaise » pour les images humoristiques projetées dans ses chansons purement antillaises. Je crois que son nom de famille est Biny et il s’attribua son nom d’artiste Viny lors de son passage à Puerto-Rico où il eu l’occasion de chanter dans une radio locale. Il était alors appelé Géraldo La Viny. Par la suite, la musique de Gérad La Viny fût imprégnée des rythmes latinos lui donnant un caractère latino caribéen, un mariage « endiablé » faisant vibrer tout un chacun au rythme des Antilles.

En repensant à cette époque, j’ai aussi en mémoire l’excellente chanteuse Moune De Rivel qui, elle aussi, a fait une carrière remarquée en Métropole. Avec le parrainage de Joséphine Baker, La Viny dirigea «La canne à sucre», célèbre cabaret situé dans le quartier Montparnasse à Paris, qui était la vitrine des Antilles. « Ce cabaret est un haut lieu des nuits parisiennes. Gérard La Viny rencontre, notamment, Henri Salvador qui lui présente Boris Vian, alors directeur artistique de Philips. Il lui permet alors de lancer deux de ses plus grands succès : «Sans chemise sans pantalon», et «Ban moin un ti bo», qui fut un tube repris par plusieurs autres vedettes, notamment Harry Belafonte » cité par RFI et un résumé de carrière tout à fait édifiant lors de la remise de son insigne de chevalier dans l’ordre des arts et des lettres, voir Discours de Renaud Donnedieu de Vabres.

PS; Je voudrais demander à certains de respecter le titre/l’orthographe de la chanson « BAN MOIN UN TI BO» et de ne point dénaturer son titre par une nouvelle façon d’écrire le créole ou il faut obligatoirement mettre, ou ajouter des «w et des K» qui bien souvent ne font pas la bonne résonance.

http://www.scribd.com/doc/20713260/Gerard-La-Viny.

http://www.rfimusique.com/musiquefr/articles/118/article_17779.asp

http://www.culture.gouv.fr/culture/actualites/conferen/donnedieu/laviny.html

« Il demeure dans ma pensée à tout jamais » Christian Martin

VIENT DE PARAÎTRE:

* MEDIAMOSAIQUE.Com Autour du 3e Gala Diversité:

3e Gala Diversité: une soirée riche en couleurs, en glamour et en émotions (COMMUNIQUÉ)

Célébrer la Diversité avec un grand D grâce à Médiamosaïque!

Gala Diversité: la Banque Nationale fière de son partenariat avec Médiamosaïque

Du beau « changement » au 3e Gala de la Diversité !!! 

3e Gala Diversité – Cadeaux: Banque Nationale gâte nos convives

La Banque Nationale devient « Commanditaire présentateur » des Grands Prix Mosaïque 2015 (COMMUNIQUÉ)

La FCRR rend hommage à Donald Jean et à Médiamosaïque 

RADIO: Donald JEAN redécouvre sa voix en ondes (ARCHIVES)

=) VIDÉO (YouTube)

 

* Autour du MosaïCocktail:

– Liens d’articles et de Vidéos publiés par différents médias:

MEDIAMOSAIQUE.Com L’ACTUALITÉ en VIDÉO:

Les  »Kenyan Boys Choir » choyés à Montréal (VIDÉO)

Succès d’un groupe kenyan au Gala de  »60 millions de filles »

EXCLUSIF – Regrouper les Noirs: une mission impossible (VIDÉO)

Sun Life dans de locaux flambant neufs à St-Jean-sur-Richelieu (VIDÉO)

Fin de mission d’une délégation d’entrepreneurs colombiens à Montréal

Dévoilement d’une fresque en l’honneur de la communauté vietnamienne

(AFFAIRES) Inauguration d’un nouveau centre financier Sun Life à Saint-Jean

Coderre joue la carte de l’humour avec les Haïtiens et se moque des Conservateurs

(VIDÉO) Jubilé du « Nostra Aetate » dans la Communauté juive

(VIDÉO) Horreur au Burundi: l’aide du Québec et du Canada sollicitée

(VIDÉO) Un modèle d’affaires en pleine expansion au 3737

(VIDÉO) Natcom sacrée « Entreprise socialement responsable de la Caraïbe »

(VIDÉO) – Gala de la Diversité: une 3e Édition qui a eu de l’impact


MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

(PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Hubert Molaire, (En haut, Christian Martin, l’auteur du texte, tandis qu’en bas l’image publiée par RFI tirée de l’album «Sans chemise, sans pantalon)