La planète retient son souffle avec Paris Michael Jackson (FUNÉRAILLES)

426

La cérémonie d’hommage au « Roi de la pop » a été regardée par des centaines de millions de personnes dans le monde. On ne sait toujours rien de la destination finale de la dépouille du chanteur.

« Papa a été le meilleur père », a déclaré en pleurs la fille de Michael Jackson, à la fin de la cérémonie d’hommage au « Roi de la pop ».
Paris, âgée de 11 ans, qui s’exprimait pour la première fois en public, a pris la parole sur scène, entourée des membres de la famille Jackson, au terme d’une cérémonie d’environ 90 minutes, mardi 7 juillet, retransmise sur Internet et par les télévisions du monde entier et qui s’est terminée vers 12h45 locales.

« Depuis que je suis née, papa a été le meilleur père qu’on puisse imaginer. Et je veux juste dire que je l’aime énormément », a-t-elle dit, avant de fondre en larmes.

Les hélicoptères ont perdu la trace du convoi

L’hommage au chanteur, décédé le 25 juin dernier à l’âge de 50 ans, a réuni de nombreuses stars qui se sont succédées sur la scène, au pied de laquelle avait été installé le cercueil de Michael Jackson doré à l’or fin et recouvert d’un lit de fleurs rouges.
La cérémonie d’hommage, regardée par des centaines de millions de personnes dans le monde, a commencé mardi matin au Staples Center de Los Angeles par la lecture d’un message de Nelson Mandela. « Michael était un géant et une légende dans l’industrie de la musique. Et nous pleurons avec des millions de fans à travers le monde », a affirmé l’ancien président sud-africain.

Plus de trois heures après la fin de la cérémonie, on ne savait toujours rien de la destination finale de la dépouille du chanteur. Les hélicoptères des chaînes de télévision qui suivaient le convoi funèbre ont perdu la trace du corbillard alors que les limousines de la famille du chanteur bifurquaient, pour se rendre dans un hôtel de luxe de Beverly Hills. Plusieurs médias envisageaient que Michael Jackson fût incinéré et ses cendres répandues sur les terres de son ranch californien de Neverland, au nord-ouest de Los Angeles.

Un hommage mondial

Les réactions ont été nombreuses dans le monde. « Je crois que, comme Elvis (Presley), (Frank) Sinatra, comme les Beatles, il faisait partie intégrante de notre culture », selon Barack Obama, président des Etats-Unis, s’exprimant depuis la Russie
« Je ne crois tout simplement pas que Michael aurait voulu que je partage mon chagrin avec des millions d’autres personnes. Ce que j’éprouve est entre nous », a pour sa part déclaré Elizabeth Taylor, actrice, expliquant sur Twitter pourquoi elle n’a pas assisté à la cérémonie.

Du Japon à l’Australie, les fans de Michael Jackson ont pris la tête de l’hommage au « Roi de la pop » qui avait lieu mardi 7 juillet sur tous les continents, pendant que la cérémonie officielle qui se déroulait à Los Angeles était retransmise par les télévisions du monde entier. A Tokyo, c’est par centaines que ses admirateurs, certains en pleurs, se sont massés en fin de journée devant la célèbre Tower Records du quartier « branché » de Shibuya pour regarder vidéos et clips de ses plus célèbres albums, projetés sur des écrans dans les vitrines de magasins.

À des milliers de kilomètres plus au sud, les fans australiens de la star, subitement morte le 25 juin, bravaient l’hiver austral pour se masser devant des écrans géants à Melbourne ou Sydney, qui devaient retransmettre l’hommage final.
A Hong Kong, les organisateurs d’une cérémonie ont demandé aux fans de Jackson de venir habillés de blanc ou de noir, une rose à la main.

En Europe, la plupart des grandes chaînes généralistes espagnoles, françaises, allemandes ou autrichiennes, diffusaient l’hommage, en direct ou en montrant des extraits.

A Berlin, la salle omnisports O Arena, d’une capacité de 17 000 places, était ouverte au public pour qu’il puisse y suivre la retransmission en direct.

En Roumanie, les fans de la pop star étaient invités dans un grand parc de Bucarest et à Costinesti, au bord de la mer Noire, pour y revoir sur des écrans géants les clips vidéo de la star pendant que les chaînes d’information diffusaient l’hommage en direct. Passionné de musique, l’ancien Premier ministre letton Ivars Godmanis, devait animer pendant cinq heures une émission en hommage à Michael Jackson sur la radio privée SWH, diffusée en deux parties samedi et dimanche.

Au Chili, les policiers du palais présidentiel de la Moneda ont effectué mardi le changement de la garde au son de la chanson « We are the world », pour rendre hommage au « Roi de la pop ».

Et en Afrique, à Krindjabo, capitale du royaume du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d’Ivoire, où le chanteur avait été intronisé « prince » en 1992 au cours d’une visite, le roi Amon N’douffou V devait encore annoncer la date de la cérémonie prévue dans le village en hommage à Michael Jackson.

 

 MEDIAMOSAIQUE.COM Articles reliés

  1. Michael Jackson: départ d’une légende qui a transformé le monde (HOMMAGE)
  2. La planète retient son souffle avec Paris Michael Jackson (FUNÉRAILLES)
  3. Michael Jackson: géniteur noir «de trois enfants bizarrement blancs»
  4. Michael Jackson est mort
  5. La planète se souviendra d’une star aux talents surhumains

MEDIAMOSAIQUE.COM avec L’Express (Photo AFP)