Pablo Rodriguez à l’ONU pour l’Année des langues autochtones

186
OTTAWA (MÉDIAMOSAÏQUE) – Coup d’envoi de l’Année internationale des langues autochtones à l’ONU. Une intitiative qui reçoit le plein support de Pablo Rodriguez, leministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme.Ci-dessous, le communiqué de Patrimoine canadien reçu en notre rédaction
L’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, est à New York pour participer au lancement de l’Année internationale des langues autochtones de l’ONU
GATINEAU, QC, le 1er févr. 2019 /CNW/ – L’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, a participé aujourd’hui, à New York, au lancement de l’Année internationale des langues autochtones par l’Assemblée générale des Nations Unies. Il était accompagné de dirigeants autochtones, notamment le chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde; le président du Ralliement national des Métis, Clément Chartier; le président de l’Inuit Tapiriit Katanami, Natan Obed; et le grand chef de la Nation Tl’azt’en, Ed John.
Le ministre Rodriguez en a profité pour s’adresser aux autres pays et aux dirigeants autochtones afin de réaffirmer l’engagement du Canada à renouveler et à renforcer sa relation avec les peuples autochtones. La réappropriation, la revitalisation, le renforcement et la préservation des langues autochtones sont au cœur du cheminement vers la réconciliation avec nos partenaires autochtones. Ces langues sont essentielles pour exprimer leur vision du monde, leur identité, leur culture, leurs croyances spirituelles et les liens qu’ils entretiennent avec la terre.
Le gouvernement du Canada s’est déjà engagé à verser 89,9 millions de dollars sur 3 ans pour appuyer ces efforts.
En collaboration avec des partenaires autochtones, nous élaborons une nouvelle législation pour favoriser la réappropriation, la revitalisation, le renforcement et la préservation des langues autochtones. Il s’agit d’une étape historique, d’un pas de plus vers la guérison et la reconstruction de l’identité, de la fierté et des communautés autochtones partout au Canada.
Voilà des mesures importantes qui permettront la mise en œuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones ainsi que des appels à l’action présentés au Canada par la Commission de vérité et réconciliation.
Durant sa visite à New York, le ministre Rodriguez a également rencontré des chefs autochtones canadiens et des représentants d’ailleurs dans le monde afin de discuter des importants travaux en cours dans le domaine.
Citations
« Le lancement d’aujourd’hui témoigne de l’engagement du monde entier envers les peuples autochtones. Aucune relation n’est plus importante pour notre gouvernement que celle que nous entretenons avec les peuples autochtones. La réappropriation, la revitalisation, le renforcement et la préservation des langues autochtones sont des éléments essentiels de la réconciliation. Cette année spéciale est le moment tout indiqué pour se concentrer sur cette importante question. »
— L’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme

 

**VIVRE-ENSEMBLE: ACTIVITÉS 16 MAI