Éventuelle visite de Michaëlle Jean à Washington

173

La gouverneure générale du Canada (GGC)aurait été invitée par le president  américain Barack Hussein Obama  à visiter  la capitale américaine  sous peu, avions-nous appris à l’Agence de presse «Média Mosaïque» à Toronto.

L’information a été révélée par  la branche anglaise de Radio-Canada à Toronto CBC qui a, en effet, cité une source anonyme proche des bureaux  de la représentante de la reine d’Angleterre  au Canada, Michaelle Jean. 

Cette invitation à l’endroit de Michaelle Jean proviendrait du président Barack Obama lui-même, qui visiblement,  avait une discussion passionnée, dont on ignore la teneur,  avec la gouverneure générale du Canada lors de sa visite officielle à Ottawa le jeudi 19 février dernier.

Lors de cette visite d’une demie journée dans la capitale canadienne, M. Obama, qui avait  eu un tête-à-tête d’une trentaine de minutes avec Mme Jean, aurait invité cette dernière à venir à Washington DC en vue de discuter de la situation socio politique d’Haïti (lieu de naissance de la GGC), a précisé la CBC de Toronto, sans  indiquer une date précise retenue pour cette éventuelle rencontre.

Toutefois, rejoint au téléphone par le correspondant de l’Agence de presse «Média Mosaïque » à Toronto, le service d’information de la gouverneure générale  du Canada  n’était pas en mesure de confirmer ou d’infirmer l’information.

À noter, par ailleurs, que la justice américaine vient d’ordonner la déportation de plus de 30.000 Haïtiens vivant en situation irrégulière aux USA. Un dossier brûlant qui pourrait éventuellement figurer  au menu des discussions au cas où Michaelle Jean serait vraiment invitée à rencontrer Mr Barak Obama à la Maison Blanche,  estiment certains observateurs.

Rappelons également qu’à la demande de Stéphane Harper, le premier-ministre fédéral en exercice du canada, Michaëlle Jean, accompagnée de son mari, le cinéaste Jean-Daniel Lafond, avait  séjourné pendant 72 heures en Haïti  début janvier 2009. Un séjour qui était inscrit  dans le cadre dune évaluation de l’aide du Canada à ce pays francophone de la Caraïbe, avait rapporté le bureau de la gouverneure générale.