La recette du «cube Maggi» pour des fesses rondes et sexy

1190

MONTRÉAL – Les fesses super rondes exhibées par certaines Africaines ne seraient pas toutes «naturelles». Ce n’est pas une blague, des Congolaises, pour la plupart, se serviraient du cube Maggi, très utilisé dans la cuisine tropicale, par voie anale pour arrondir leur postérieur.

Incroyable, mais vrai!

Ce «concentré d’aromates» devient la panacée pour bon nombre de femmes originaires de la République Démocratique du Congo désireuses d’«avoir le postérieur généreux dont une majorité de Congolais raffolent». C’est ce que rapporte la journaliste Aurore Assombri du site panafricain Afrik.com consulté par la rédaction de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Évoquant le procédé le plus répandu pour injecter le cube Maggi dans leurs fesses, Mme Assombri écrit et nous citons : «Elles l’utilisent dans sa forme brute comme suppositoire ou le liquéfient afin de l’introduire plus facilement par le biais d’une seringue.»

«Les femmes se disent que, comme le cube Maggi est plein d’élément nutritifs, si on le place à cet endroit, seules les fesses prendront de la masse », a résumé Kerwin Mayizo, chroniqueur radio à RFI et à France Inter, interrogé par Afrik.com.

 

Résultats mitigés

«Chez certaines, le subterfuge fonctionne et les filles ne se privent pas de parader fièrement. À tel point que celles qui sont naturellement dotées d’un petit popotin n’hésitent pas à soulever la thèse du cube Maggi auprès de leur petit ami (…) pour dénigrer une tricheuse».

Cependant, «d’autres utilisatrices n’y ont pas trouvé leur compte, à l’image d’Antoinette* . « Mes fesses ne s’élargissaient pas. Tout allait dans mes hanches et mes fesses n’étaient pas si rebondies », se désole cette jeune femme de 24 ans », qui a abandonné la recette, poursuit l’article.

 

Des cas de décès

La nouvelle rapporte que l’utilisation par voie anale du cube Maggi est «une mode qui peut se révéler dangereuse pour la santé», a, plus loin, ajouté Mme Assombri qui évoque également des cas de décès relayés dans la presse locale.

«De nombreuses femmes ont développé des infections, notamment à cause des épices contenues dans le cube Maggi. Les moins chanceuses ont succombé. Des cas tragiques dont les médias se sont fait l’écho», avions-nous également appris.

 

Campagne de sensibilisation

L’ampleur du phénomène a même alerté les autorités. «Devant la menace sanitaire, des campagnes de sensibilisation ont été menées. Les dangers sont de plus en plus clairs, surtout dans l’esprit des filles scolarisées», a laissé entendre la source.

Malgré tout, déplore Afrik.com, «la tentation subsiste chez les plus minces, même instruites. Elles savent que leur silhouette frêle n’est pas un gage de beauté et que, pire, elle peut les faire passer pour des séropositives».

 

MEDIAMOSAIQUE.COM- Articles reliés

  1. Le visage ou les fesses de votre partenaire: quel est votre critère No un?(ÉTUDE)
  2. Haïti-Sexe et politique: un ministre aurait violé deux jeunes garçons
  3. Beyoncé en bikini: du bonbon pour les paparazzis (IMAGES)
  4. Beyoncé en bikini: du bonbon pour les paparazzis (IMAGES-SUITE)
  5. Interdiction de photographier le derrière de BEYONCÉ sur scène (SHOWBIZ)
  6. Serena Williams en sous-vêtements sexy (IMAGES)
  7. Serena Williams : «J’ai de gros seins et de grosses fesses»
  8. Sexe: les Québécoises plus «cochonnes» que les Françaises
  9. Adieu rondeurs! Vive les rondeurs! Contradictoire, diriez-vous?
  10. Une Américaine d’origine haïtienne couronnée Miss Florida USA 2009
  11. La couronne et les photos nues de Miss Californie
  12. Les belles aux formes pulpeuses sont infidèles
  13. La reine Beyoncé de retour au Centre Bell

*Antoinette: surnom utilisé par une femme ayant requis l’anonymat

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/ Cr Google (À droite, un «cube maggi», à gauche, une image illustrant le postérieur charnu dont raffolent notamment les Africains d’origine congolaise)