Marie-Lyssa Dorméus en entrevue à cœur ouvert avec Médiamosaïque

1090

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – La jeune Montréalaise d’origine haïtienne Marie-Lyssa Dorméus surfe actuellement sur un petit nuage. Elle vient de remporter le premier prix au Concours WPPI . Ce qui fait d’elle, ni plus ni moins, la meilleure photographe parmi les 3 200 participants retenus cette année, si l’on se fie aux critères du prestigieux palmarès américain de Las Vegas.

Notre collaboratrice Chilantre Patry l’a rencontrée. Un extrait de leur tête-à-tête :

MM: Un premier prix au Concours WPPI en ligne, qu’est-ce que ça représente pour toi personnellement?

MLD : On a tous secrètement souhaité être sur le podium un jour, mais je n’avais jamais visé cette place, surtout dans ce milieu qui regorge d’aussi grands talents. Une telle reconnaissance faite à une femme, une femme haïtienne, ça représente un énorme accomplissement pour moi! Je n’aurais jamais pensé que ça arriverait aussi vite. Le défi est maintenant encore plus grand et ma philosophie est d’avancer avec cette vision de progrès et d’excellence.

MM : Qu’est-ce qui t’a motivé à participer à ce concours?

MLD : Au cours des trois dernières années, j’ai assisté à la remise des prix WPPI  mais je trouvais toutes sortes d’excuses pour ne pas entrer dans la compétition. Un collègue m’a rappelé que j’avais besoin de gagner une voix. J’ai alors réalisé que le but était plus grand que celui de m’accomplir en tant qu’individu. Cette fois, je voulais gagner pour inspirer les membres de ma communauté à réclamer leur place, pas seulement dans le monde de la photographie mais dans n’importe quelle sphère non traditionnelle dans laquelle on souhaite percer.

MM: Quel est l’impact de ce prix sur ton travail artistique et professionnel?

MLD :
Pour une photographe, c’est une grande distinction, une forme de validation et de reconnaissance de mes pairs. Voir mon travail critiqué par des photographes de haut niveau et de me démarquer est forcément un honneur. La visibilité et la crédibilité que j’ai acquises, tout cela me donne désormais un accès plus facile aux projets d’envergures auxquels j’aspire.

Il y a aussi une mission très personnelle et sociale qui motive mon travail. Je veux raconter des histoires d’une manière différente. En développant une écriture photographique distincte, je peux représenter, en image, des histoires personnelles et des récits sociaux à ma façon, ce que je ne pouvais faire auparavant.

MM: Marie-Lyssa, tu en inspires plus qu’un. Bravo, mission accomplie.

MLD : Merci Médiamosaïque

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE Cr MLE ( La détentrice de la première place du concours« Wedding and Portrait Photographers International (WPPI) », Marie-Lyssa Dorméus)