Les affaires au féminin dans la communauté marocaine au Canada (ENTREVUE)

381

La quatrième édition du «Carrefour des femmes d’affaires au féminin» a été un vif succès, s’est vantée la présidente du «Réseau des femmes d’affaires marocaines du Canada», Malika Ezzine, qui a créé ce projet en 2006.

Lors de ce sommet qui s’est tenu fin mai 2009 à Laval, les délégations du Canada provenaient de Gatineau, de Rimouski, de Québec, de Sherbrooke et de Montréal, auxquelles se sont jointes des femmes d’affaires de plusieurs autres pays (Syrie, Égypte, Angleterre).

«L’idée c’est de chercher des marchés à l’extérieur du Canada, développer des partenariats, monter des jumelages, pour ces femmes d’affaires», a expliqué Malika Ezzine lors d’une entrevue-bilan accordée à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

Historique du mouvement

Mme Ezzine confie que «peu à peu notre réseau s’est agrandi et est devenu international. On a pensé qu’il était important de faire venir ces femmes de l’extérieur pour explorer également des opportunités au Québec et au Canada et permettre également à nos femmes d’ici d’élargir leurs contacts».

Faisant l’historique de cet événement récurrent, elle raconte qu’au début, en 2006, «le Réseau des femmes d’affaires marocaines du Canada» avait fait venir 25 femmes chefs d’entreprises du Maroc qui étaient alors accompagnées d’une femme ministre. Celles-ci ont réseauté avec leurs homologues du Québec et un partenariat a ainsi été créé.

En 2007, le cap a été mis sur le Maroc. Mme Ezzine précise qu’une délégation de 33 (trente-trois) femmes d’affaires parmi elles 10 (dix) venaient du Mexique et 2 (deux) du Sénégal, sont allées voir ces femmes du Maroc sur leur terrain.

«Au début le mouvement ne visait que des femmes d’ici, mais par la suite notre vision pour le Carrefour est devenue internationale», a poursuivi Malika Ezzine qui annonce que la prochaine édition de l’événement aura lieu en Égypte.

Sommet 2009: la crise économique au menu

La thématique qui les a préoccupées cette année était incontournable. «La crise économique a été au menu des discussions et on ne pouvait ne pas tenir compte de son impact sur nos sociétés, qu’on soit au nord ou au sud», a justifié la présidente  du «Réseau des femmes d’affaires marocaines du Canada».

«Cela nous paraissait crucial de discuter du sujet. Chacun évoquait la situation dans son contexte et cela a aussi permis d’aborder ensemble les différentes options  possibles pour pouvoir contourner la crise économique», a renchéri Malika Ezzine.

Réactions du «Carrefour Desjardins»

Pour Éric Ménégazzi, le fait «d’accueillir cet événement au «Carrefour Desjardins» s’inscrivait «dans une logique tout à fait naturelle. Cela tombait à point nommé étant donné que notre organisme veut se rapprocher des communautés».

«Quoi de mieux de recevoir des leaders d’opinion qui ont des projets aussi intéressants! Cela m’a permis de rencontrer Malika Ezzine, les gens d’affaires de la communauté marocaine du Québec, et de pouvoir, avec elles, mettre en place ce projet», a poursuivi le directeur de comptes, marchés émergents au «Carrefour Desjardins».

Dressant «un bilan très intéressant», a-t-il dit, de cet événement, Ménégazzi affirme avoir été «surpris de constater que ces chefs d’entreprises ont vécu la crise de manière différente, à Damas ou au Maroc, dépendamment de l’endroit d’où elles proviennent».

 

MEDIAMOSAIQUE.COM-Articles reliés

«Carrefour d’affaires au féminin» chez «Carrefour Desjardins»

Kerlande succède à Farah: une dynastie de femmes à la barre de la JCCH?

Gala Vision et inspiration 2009 en images

Bouchard et Taylor trop gentils envers l’Islam

Soccer: l’Algérie bat l’Égypte, la police antiémeute débarque à St-Michel

Ottawa punit la Fédération canado-arabe

Les Maghrébins refusent de travailler au Québec

Un Obama d’origine marocaine dans l’Illinois?

Naima Mimoune: de la politique à la restauration

 

Photo MEDIAMOSAIQUE.COM: Malika Ezzine, présidente  du «Réseau des femmes d’affaires marocaines du Canada» répondant aux questions de «Média Mosaïque»