La DG de CHAFRIC, fière des résultats de son partenariat avec Médiamosaïque

592

MONTRÉAL – Chantier d’Afrique du Canada est l’un des plus grands organismes regroupant les gens d’affaires et professionnels issus des communautés africaines du Québec. En affaires depuis près d’un an avec l’Agence de presse Médiamosaïque, CHAFRIC, par la voix de sa directrice générale, Henriette D.Kandula, a vanté les mérites de ce partenariat.

Mme Kandula a souligné «la constance» et «la qualité» qui sautent aux yeux dans la livraison journalistique de notre Agence de presse. La directrice générale de CHAFRIC a aussi évoqué «la proximité» et «le pont» qui permettent à Médiamosaïque non seulement, de faire connaître les communautés en mal de visibilité, mais aussi et surtout, de s’assurer que les informations les concernant puissent parvenir «aux décideurs de la société québécoise et canadienne».

 

Ci-dessous l’intégrale de l’entrevue de CHAFRIC avec Médiamosaïque:

 

*QUESTION: Mme Henriette Kandula, bonjour!

Henriette Kandula: Bonjour Médiamosaïque

*QUESTION: Cela fait près d’un an depuis que CHAFRIC est en affaire avec Média Mosaïque, quel est votre sentiment aujourd’hui, Mme Kandula?

Henriette Kandula: Ce qui nous a motivés à avoir un partenariat avec Média Mosaïque, c’est d’abord la constance, le professionnalisme. On a pris le temps avant d’embarquer parce que, vous savez que dans les communautés culturelles, les médias naissent et meurent. Et pour promouvoir l’entrepreunariat dans les communautés que nous desservons, ça nous prenait un média régulier à travers lequel on peut faire passer le message mais aussi qui est lu et respecté dans les communautés et dans la société d’accueil, et ça c’était très important.

On a pris un an avant de décider. Car, il était question de s’assurer d’avoir un média proche des communautés qui va voir comme elles s’organisent, donner de l’information qui puisse surtout rejoindre, à la fois, et ces communautés et la société d’accueil.

On voyait que c’était Médiamosaïque qui faisait ce pont-là. Parce qu’il importait de faire passer notre message auprès des décideurs de la société québécoise et canadienne, à savoir, les différentes instances gouvernementales et organismes du secteur privé et communautaire avec lesquels nous faisons affaire et que nos gens aussi, nos communautés aussi, soient également au courant.

Après un an d’observation, on a dit qu’on va travailler avec Médiamosaïque, parce qu’ils sont sérieux, ils sont professionnels et il y a un grand travail qui est en arrière de ça. Et à voir le cheminement, la vision et le leadership dont a fait preuve le président, M.Donald Jean, on voit que c’est pas du jour au lendemain qu’on peut créer Média Mosaïque et réussir à maintenir un tel niveau d’excellence.

*QUESTION: Avez-vous obtenu les résultats recherchés?

Henriette Kandula: Ça a très bien commencé, les résultats sont satisfaisants et je ne vois pas pourquoi on devrait s’arrêter. On va continuer à travailler avec Média Mosaïque, car il le faut pour arriver à cette modernisation, à ce souci du travail bien fait qui tardait à voir le jour dans nos communautés. Et quand on voit des jeunes comme vous prendre un tel engagement de faire un tel travail, de développer des réseaux, sortir des ghettos qui nous entravaient, à CHAFRIC, nous avons le devoir d’être solidaires.

*QUESTION: Pour vous, dans les communautés africaines, c’était un devoir et vous invitez les autres communautés à faire autant?

Henriette Kandula: Écoutez, pour nous, à part cette solidarité, Média Mosaïque, c’est aussi le prestige, la qualité du français, le traitement de l’information, le professionnalisme, qui s’imposent. C’était important de faire affaire avec cet outil médiatique pour pouvoir informer, promouvoir toutes nos réalisations et avec Média Mosaïque, jusqu’à maintenant nous sommes contents des services.

L’intégration à l’heure actuelle au Québec, ça prend absolument un puissant outil médiatique pour vulgariser, pour faire passer le message. Et vous aviez vu juste dans votre philosophie, dans votre ouverture, en utilisant le Web, le média qui bouscule les frontières, qui pénètre dans tous les salons, dans tous les bureaux et dans toutes les chambres, sans se casser la tête.

 

QUESTION: Médiamosaïque vous remercie

Henriette Kandula: Merci à vous et bonne continuité.

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/Hubert Molaire (La directrice générale de Chantier d’Afrique du Canada (CHAFRIC) Henriette Kandula, pose pour le photographe de Médiamosaïque )