«Diversité en uniforme»: le SPVM recrute

215

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Pour mieux refléter l’image et se mettre en phase avec le profil démographique de la population qu’elle dessert, le Service de police de la Ville de Montréal recrute dans la diversité.

L’institution policière tente, en effet, de courtiser les minorités montréalaises en leur réservant une place dans ses effectifs. C’est, en tout cas, l’objectif de la campagne de recrutement dénommée «Diversité en uniforme» .

L’événement, qui est à sa deuxième année, s’est déroulé dans Saint-Michel. Un quartier considéré par plus d’un comme l’un des plus grands de la diversité de la métropole québécoise.

13% seulement des membres du SPVM proviennent des minorités ethniques ou visibles alors que la population montréalaise dénombre plus de 34% de personnes issues de la diversité.

Pareille démarche vise à prévenir le profilage racial, a fait valoir l’inspecteur Miguël Alston, le responsable de l’attraction et de la rétention d’une main-d’œuvre diversifiée.

À noter qu’un rapport commandé par la Ville de Montréal à des chercheurs indépendants révélait au début octobre que les Autochtones, les Noirs et les jeunes Arabes avaient entre quatre et cinq fois plus de chances d’être interpellés par les policiers que les Blancs.