Benoît Songa: de Bukavu à Québec, du génie à la diversité

236

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE TOP 20) – Il a déserté chiffres, équations et salles de labo, pour faire de la problématique liée à l’intégration des nouveaux arrivants  l’aîné de ses soucis. Dans la Capitale nationale, à Québec, où il s’est installé depuis déjà un quart de siècle, difficile de prétendre ignorer qui est Benoît Songa ou ne pas entendre parler de ses initiatives au profit de cette frange fragile de la population.

L’homme de R.I.R.E.2000

Arrivé au Québec en 1988, ce Québécois, qui a vu le jour à Bukavu( République démocratique du Congo), a d’abord pris le temps de compléter un autre baccalauréat en génie mécanique suivi d’un diplôme d’études supérieures en génie industriel à l’Université Laval, avant de se lancer en 1996 à travers l’organisme qui va le faire connaître R.I.R.E 2000.

Sensibiliser ses concitoyens à la réalité multiculturelle et de lutter contre l’exclusion et le racisme, telle est la mission de cette organisation qu’il a lui-même fondée et qui a régulièrement reçu l’appui financier des différents paliers gouvernementaux. «Je suis celui qui a eu l’idée et la vision, mais rien ne pourrait être fait sans la contribution des autorités», a-t-il pris le soin de préciser.

Benoît Songa: un modèle

L’impact de ses actions le hisse au rang de modèle. Jeunes de la communauté africaine, des immigrants issus d’autres communautés en trouvent leur compte. À Québec, il est régulièrement cité et honoré comme un modèle de réussite.

Ce père de deux jeunes enfants (Arnaud et Ariane) est particulièrement fier cette année pour avoir lancé le programme Jeunes leaders: un programme qui consiste à amener un groupe d’immigrants à s’associer à des membres de la société d’accueil pour mettre sur pied un projet en commun. ce qui contraint les gens à se côtoyer, non pas comme le mentorat traditionnel

Personnalité de l’Année

«Le fait que je sois un des Lauréats du TOP 20 confirme que je suis effectivement un modèle. J’estime que la démarche de Médiamosaïque est particulièrement intéressante parce que ça prend des médiums comme ça pour faire connaître les modèles de la diversité. Médiamosaïque est en train de faire briller des héros de l’ombre pour que les autres puissent voir qu’il y en a plein qui font des choses extraordinaires», a fait valoir Songa.

«Un TOP 20 comme cela fait voir à la société qu’il n’y a pas juste Maka Kotto, Yolande James, Fatima Houda-Pépin ou quelques artistes d’origines diverses qui brillent dans la société, mais beaucoup d’autres et dans des domaines assez variés. Je suis honoré et suis très reconnaissant envers une telle mention», a commenté l’homme de Bukavu qui a épousé une femme originaire de Québec.

À noter que Songa a reçu le prix Anne-Greenup pour la lutte contre le racisme et la promotion de la participation civique. Le quotidien Le Soleil lui a déjà offert, dans la même veine, le prix Olivier-Lejeune.

Par Nancy Joseph

Redécouvrez les Lauréats de la 2e Édition du TOP 20 de la Diversité !

* Qui sont-ils les Lauréats de la 1ère Édition du TOP 20 de la Diversité ?

En VIDÉO:


* Microtrottoir – (Grands Prix Mosaïque (Gala des Lys de la Diversité) 2014 – (2e Édition)

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE: ( En haut, le fondateur de l’organisme R.I.R.E.2000 de la ville de Québec, Benoît Songa, accède au TOP des 20 plus Grandes Personnalités de la Diversité de l’Année au Québec )