Gala- Le dynamisme marocain, également visible, à Toronto

1649

TORONTO (MÉDIAMOSAÏQUE) – L’expression « briller de ses mille feux » ne pouvait être plus appropriée pour décrire la vitalité de la communauté marocaine dans la métropole économique du Canada où près de 500 personnes se sont réunies au Metropolitan Centre à Scarborough le 31 mars dernier pour célébrer fastueusement le 17e anniversaire de  l’Association marocaine de Toronto (AMDT).

«Plus que jamais, la communauté (marocaine) a montré sa force et son dynamisme dans le Grand Toronto», à en croire l’Agence de presse Médiamosaïque, citant des extraits parus dans l’hebdomadaire torontois L’Express. Définitivement, s’il est une évidence à Montréal, où vit une importante communauté marocaine et qui est présente dans tous les secteurs vitaux de la société québécoise, le portrait l’est tout autant dans l’Ontario voisine.

La journaliste Chloé Berry, qui rapporte les faits, a été visiblement conquise:

«Quand il s’agit de fête, les Marocains savent y faire. La piste de danse accueille petits et grands et déborde constamment de danseurs effrénés. L’ambiance est assurée par les mélodies de l’orchestre El Ouazzani et les morceaux fédérateurs de Fraja Montréal.

Côté fourneau, les mets marocains sont mis à l’honneur: pastilla en entrée et le fameux tajine en plat de résistance.

Le vêtement traditionnel des femmes d’Afrique du Nord est célébré. Le concours de caftans éblouit de mille feux les invités dans la grande salle du Metropolitan Centre.

Le brouhaha constant qui accompagne le bruit des fourchettes n’efface pas les sourires sur les visages. La musique est très forte, mais c’est par les gestes, la danse et les youyous qu’on exulte sa joie.»

Des commentaires qui, à notre avis, devraient sonner comme de la musique aux oreilles de Faouzi Metouilli, le président de l’Association marocaine de Toronto (AMDT).

À noter que, cet événement de grandes retrouvailles marocaines s’est déroulé en présence notamment du ministre fédéral de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed D. Hussen. Ce dernier, rapporte l’hebdo, a applaudi le Maroc qui est, selon lui, un exemple d’immigration réussie. Ahmed Hussen a également réaffirmé sa volonté «d’augmenter l’immigration francophone» au pays, notamment à l’extérieur du Québec.

Photothèque Médiamosaïque: Cr L’Express