Couillard a tranché: « il n’y aura pas d’investiture dans Viau » (EXCLUSIF)

783

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Les aspirants successeurs au fauteuil vacant laissé par l’ex-député provincial et actuel candidat pour le Parti libéral du Canada (PLC) dans Bourassa-Sauvé, Emmanuel Dubourg, vont devoir mettre une sourdine à leurs prétentions. Selon nos sources, une telle option ne s’inscrit pas, pour l’heure, à l’agenda du Parti libéral du Québec.

L’affaire serait déjà classée, avions-nous appris. Philippe Couillard, qui a plutôt choisi de se présenter dans Roberval (boudant ainsi l’offre de Pauline Marois qui lui avait proposé, sans compétition, l’ancienne circonscription de Dubourg), aurait pris la décision de réserver le comté de Viau pour un candidat-vedette de son choix.

«Notre chef Philippe Couillard a réclamé 5 (cinq) comtés (réputés être des « châteaux forts » du PLQ) pour désigner les candidats de son choix. C’est sa décision en tant que chef et nous ne pouvons que la respecter, même si dans Viau on aurait bien aimé voir se faufiler une belle tête de la diversité après le départ d’Emmanuel», a regretté ce responsable du PLQ qui s’est confié « off de records » à l’Agence de presse Médiamosaïque.

Selon les confidences de notre source, «le parti a bel et bien pris note des intentions fermes de gens intéressés au comté de Viau, parmi eux, le président du Congrès Maghrébin au Québec (CMQ), Monsef Derraji, le candidat-conseiller municipal, Frantz Benjamin et l’actuel directeur de la Jeune chambre de commerce haïtienne (JCCH), Patrick Gilles, mais malheureusement pour eux, il n’y aura pas d’investiture».

 

La Rédaction de MEDIAMOSAIQUE vous recommande:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés: