Lancement en grande pompe du « Fonds Mosaïque » à Montréal

363

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Les locaux de Filaction étaient bondés jeudi à l’occasion du coup d’envoi du Fonds Mosaïque. Des représentants de toute la mosaïque montréalaise, qui s’agglutinaient sur les lieux, étaient curieux de savoir les tenants et les aboutissants de ce fonds.

Destinée aux entrepreneurs issus de toutes les Communautés culturelles, cette enveloppe budgétaire d’1,8 million de dollars, calquée à partir du modèle du Fonds afro-entrepreneurs( initié auprès des communautés noires par les libéraux), porte l’empreinte du gouvernement péquiste de Pauline Marois.

 

La touche péquiste

La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de Développement économique du Québec, Élaine Zakaib, l’a rappelé en soulignant, lors d’une entrevue accordée à l’Agence de presse Médiamosaïque, que le crédit d’une telle initiative revient au gouvernement du Parti québécois.

 » C’est important pour nous au gouvernement, parce que le Québec doit être inclusif. Il ne doit pas y avoir de barrières à la création de la richesse, les entrepreneurs doivent provenir de toutes les origines. Nous croyons dans la création d’entreprises issues des Communautés culturelles « , a déclaré Zakaïb à nos micros.

 

Filaction se frotte les mains

Quant à Léopold Beaulieu, il s’est dit, de son côté,  » très fier de cette initiative de Filaction soutenue par le gouvernement du Québec pour répondre à des besoins qui sont particuliers de propriétaires de jeunes entreprises de moins de cinq ans ou d’entreprises en démarrage « .

Le No un de Filaction, qui répondait à nos questions, tenait à rappeler que « le Fonds Afro-entrepreneurs a déjà tracé le sentier ». M.Beaulieu se dit convaincu que  » cette solution vient à point nommé pour un problème spécifique et sera très appréciée de la part des entrepreneurs. »


Appui financier aux organismes de terrain

Satisfaction également de la part des responsables de plusieurs organismes d’accompagnement qui reçoivent chacun une partie de ces fonds afin de promouvoir l’entrepreneuriat et de mieux encadrer les entrepreneurs ou qui aspirent à le devenir.

Élaine Zakaïb a ainsi confirmé que des montants de 190 000 $ sont attribués respectivement à Chantier d’Afrique du Canada (CHAFRIC), à la Jeune chambre de commerce haïtienne (JCCH) et à l’Association de la communauté noire de Côte-des-Neiges pour la promotion de l’entrepreneuriat et pour l’accompagnement des entrepreneurs au sein de leur communauté.

Une aide financière de 100 000 $ a également été versée au Réseau des entrepreneurs et professionnels africains (REPAF) afin de lui permettre de poursuivre ses activités de mentorat destinées à cette clientèle spécifique.

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés: