USA: Un rare grand patron black jette l’éponge

471

(NEW-YORK – MÉDIAMOSAÏQUE) On pouvait compter sur les doigts d’une seule main le nombre de grands patrons issus de la communauté afro-américaine aux États-Unis. Ken Frazier, le PDG du laboratoire pharmaceutique Merck, qui quitte ses fonctions après près d’une décennie à la tête de cette entreprise milliardaire, faisait partie de ce club hyper sélect.

Âgé de 66 ans, Frazier était non seulement une quasi exception, il était également un des rares Afro-Américains à se retrouver à la tête d’une grande entreprise et à faire preuve d’autant d’engagement notamment dans les questions sur les discriminations et inégalités raciales.

S’il quitte son fauteuil de directeur général le 30 juin prochain, au profit de Robert Davis, l’actuel directeur financier, le No 1 de Merck, gardera momentanément le titre de président du conseil d’administration.

Quid du profil financier de Merck? Tel que mentionné, les chiffres se comptent en milliards. On parle ici d’un bénéfice net de 7,1 milliards de dollars en 2020 (-28,2 %) pour un chiffre d’affaires de 48 milliards (+2,5 %).