Virage diversité au sein du Bloc Québécois? Un ouvrage en témoigne…

187

SAINT-MICHEL – Le mouvement indépendantiste se félicite de la présence désormais visible de la diversité dans ses rangs. C’est ce qui a poussé l’ex-députée bloquiste de Papineau et actuelle vice-présidente du Bloc Québécois, Vivian Barbot, à illustrer une telle progression via la parution d’un bouquin à Montréal.

 

Un courbe irréversible?

En effet, dans le quartier St-Michel, le gratin du monde souverainiste, incluant le chef inusable du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, s’était donné rendez-vous le mardi 23 novembre dernier à «Tributerre» pour mettre l’accent sur les acquis réalisés par ce courant qui met la question nationale au centre de son agenda politique, avait constaté sur place un journaliste de l’Agence de presse MÉDIAMOSAÏQUE.

Intitulé «D’ailleurs et résolument d’ici» et édité par Richard Vézina, cet ouvrage de 207 pages est un recueil de textes signé de Vivian Barbot qui se fait accompagner pour l’occasion d’une pléiade d’auteurs issus de l’immigration et dont le parcours témoigne leur implication notamment au sein du Bloc.

 

«Avancée tangible»

Contrairement aux années précédentes où le Bloc avait une cote à remonter en matière de diversité, «notre formation politique a fait ses devoirs et prouvé au cours des deux dernières décennies qu’elle était capable de faire de la place aux gens dont les origines proviennent d’ailleurs comme moi», a témoigné la vice-présidente de ce parti souverainiste en entrevue à l’Agence de presse MÉDIAMOSAÏQUE.

«Déjà le fait d’être présents en nombre montre très clairement qu’il y a une avancée tangible. Ce n’est pas la même chose comparativement aux années 1970, ça c’est clair! Mais c’est sûr qu’il y a de la place à l’amélioration. Il faut faire mieux, la jeune génération doit encore se battre pour être présente partout et en nous, mais il y a progrès quand même…», a poursuivi Vivian Barbot

 

Une recette: «l’intégration»

À en croire Mme Barbot, ces témoignages de Meili Faille, d’Amir Khadir, de Maka Kotto, de Paul Mercier, de Maria Mourani, d’Osvaldo Nunez, de Dominique Ollivier, de François Rebello et d’Ève-Mary Thaï Thi Lac, ont aussi démontré «que cela n’aurait pas été possible sans l’intégration de ces personnes à la société d’accueil».

À noter que, curieusement, le mouvement souverainiste, qui reconnaît avoir du retard à combler, s’est révélé le tremplin par le biais duquel plusieurs minorités ont pu accéder à l’Assemblée nationale ou à la Chambre des communes. C’est le cas par exemple des Haïtiens avec Jean Alfred (Parti Québécois) ou Vivian Barbot (Bloc), les Camerounais avec Maka Kotto (Bloc- PQ), les Ivoiriens avec Maria Mourani (Bloc), les Iraniens avec Amir Khadir, (Québec solidaire), etc.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com/Cr Guy Raymond(La vice-présidente du Bloc, Vivian Barbot, en train d’accueil le chef du parti Gilles Duceppe lors de la sortie officielle de «D’ailleurs et résolument d’ici». En bas, Mme Barbot s’adresse à l’assistance accompagnée de quelques-uns des coauteurs de l’ouvrage)