Vers l’adoption d’une «Journée Mandela» à travers le monde (ANNIVERSAIRE)

272

«Média Mosaïque» a appris que l’Afrique du Sud fait actuellement du lobby auprès des Nations-Unies (ONU)  pour qu’une «Journée Mandela» soit célébrée officiellement à travers la planète.

Pour que le monde se souvienne de l’ouvrage de Nelson Mandela, symbole mondial de réconciliation, les autorités sud-africaines ont lancé  cette initiative le samedi 18 juillet, date de l’anniversaire de naissance du héros de l’Apartheid, Nelson Mandela.

Placée sous le signe du bénévolat, l’idée, dont la paternité revient à la Fondation Mandela, qui veille au respect de l’héritage intellectuel et politique du prix Nobel, est que chacun consacre 67 minutes de cette journée à faire du bénévolat. Le chiffre 67 fait référence aux années qu’il a passées à lutter pour l’égalité en Afrique du Sud.

Leader de la lutte des Noirs contre le régime raciste blanc d’Afrique du Sud, M. Mandela a passé 27 ans de sa vie en détention. Une fois libre en 1990, il a négocié avec le régime ségrégationniste et a été élu triomphalement président lors du premier scrutin multiracial en 1994, avant de se retirer cinq ans plus tard.

Nelson Mandela  a réussi le tour de force d’amener sans heurt son pays violenté par l’apartheid vers une démocratie multiraciale et stable, ce qui lui a valu une reconnaissance mondiale, a observé, de son côté, l’AFP.

À noter que, les messages pleuvaient pour souligner les 91 ans de l’homme. «M. Mandela a contribué de façon unique à l’établissement de notre démocratie et à la réconciliation nationale», a estimé le dernier président de l’apartheid, Frederik W. de Klerk.

«S’il y a une seule histoire qui doit être racontée sur une icône qui inspire le monde, se caractérise par l’humilité et une vraie humanité», c’est celle de M. Mandela, a, pour sa part,  déclaré l’actuel président sud-africain, Jacob Zuma.

 

Photo: Cr AFP (l’ex-président sud-africain Nelson Mandela, du haut de ses 91 ans)