Une revue britannique classe Desjardins: «Banque de l’année 2010 au Canada»

558

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Une nouvelle distinction internationale pour Desjardins. L’Agence de presse MÉDIAMOSAIQUE a appris que la revue britannique The banker vient de reconnaître le leadership du Mouvement Desjardins dans son champ d’expertise en lui décernant le titre de « Bank of the Year 2010 – Canada ».

 

La No 1 de Desjardins commente

Réagissant à cette prestigieuse reconnaissance, la présidente et chef de direction du Mouvement Desjardins, Monique F.Leroux a estimé que cela « confirme… la pertinence de notre modèle coopératif, tout en contribuant à notre rayonnement international, à titre de premier groupe financier coopératif du Canada. »

«Cette reconnaissance, convoitée tant par les institutions bancaires de propriété publique ou privée, que par des groupes coopératifs ou des mutuelles, vient consacrer nos performances coopérative et financière des dernières années », a poursuivi Mme Leroux.

 

Le crédit aux membres et aux clients

Un communiqué reçu à notre rédaction indique que la No 1 du Mouvement dit «partage(r) cette reconnaissance internationale avec ceux et celles qui sont notre raison d’être. Je parle ici de nos 5,8 millions de membres et clients, que je remercie pour leur confiance, sans oublier, bien sûr, l’engagement de nos 6 000 dirigeants élus de caisses et la contribution de nos 42 200 employés. »

Selon Monique Leroux, «outre la solidité financière du groupe, dont le ratio de capital est parmi les plus élevés de l’industrie bancaire au Canada, l’excellente qualité de son portefeuille de prêts, signe d’une gestion prudente, et la croissance soutenue de son actif, la candidature de Desjardins à ce concours faisait une large place à ses pratiques distinctives comme groupe financier coopératif.»

Des exemples sont cités à l’appui, «l’enracinement des caisses Desjardins dans les communautés où elles sont présentes ; la culture de participation et de démocratie qui caractérise le mode de gestion de l’institution coopérative, le taux de satisfaction des membres ; la forte présence et la contribution économique de Desjardins en régions ; son rôle de leader en matière de développement durable ; l’engagement de son personnel ainsi que l’action de Développement international Desjardins dans le monde, notamment en Haïti.»

 

Autres reconnaissances internationales en 2010

Pour le Mouvement Desjardins, l’honneur rendu par The Banker s’ajoute aux trois autres reconnaissances internationales reçues en 2010 :

  • La certification internationale COPC (Customer Operation Performance Center) attribuée depuis six années consécutives à Desjardins pour ses centres de contact avec la clientèle, une première mondiale dans l’industrie financière ;
  • Le 25e rang dans le classement 2010 World’s 50 Safest Banks (4e position en Amérique du Nord) publié par Global Finance, de New York, (26e rang en 2009) ;
  • Le 91e rang dans le classement 2010 Top 1000 World Banks, de The Banker, établi sur la base de la solidité de sa capitalisation (104e rang en 2009).

Cette note, signée du directeur principal des Relations de presse de l’organisation, André Chapleau,  a aussi rappelé que, le 18 novembre dernier, le Mouvement Desjardins a été reconnu par Waterstone Human Capital comme «l’une des 10 entreprises canadiennes les plus admirées pour sa culture organisationnelle en 2010».

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTO MEDIAMOSAIQUE (Courtoisie: la présidente et chef de direction du Mouvement des caisses Desjardins, Monique F. Leroux)