Une fête aux «Saveurs des nations» à Delson (MONTÉRÉGIE-DIVERSITÉ)

304

De quoi initier davantage les gens de la ville de Delson en Montérégie à la diversité. L’Agence de presse «Média Mosaïque» a appris qu’un événement, portant, entre autres, sur les délices culinaires de plusieurs coins du monde, dénommé  à juste titre, «Saveurs des nations», vient d’être lancé.

La première édition de cette activité, qui s’inspire d’une fête du même genre avec pour mandat de favoriser le rapprochement des gens de différentes cultures à Sherbrooke, aura lieu le 10 avril au centre sportif de Delson.

Via «Saveurs des nations», une idée de l’organisme «Voix sans frontières», les initiateurs envisagent de mobiliser, mis à part les natifs de la localité, mais bien évidemment, les nouveaux arrivants issus de l’Algérie, du Madagascar, de l’Égypte, du Maroc , du Sénégal, d’Haïti, qui y habitent. 

 

Promouvoir la diversité

«Nous voulons sensibiliser la population aux réalités d’ailleurs, mais du même coup, leur permettre de connaître des gens qui ont choisi de vivre ici», a déclaré Catherine Gervais-Trudeau au journal communautaire de la région Le Reflet qui en a l’annonce dans un article reçu à notre rédaction à Montréal.

Catherine Gervais-Trudeau, qui est bénévole chez «Voix sans frontières» dit souhaiter qu’une telle activité devienne récurrente afin de mieux familiariser avec la diversité les résidents de son patelin qui à l’instar de ceux des autres régions du Québec ne côtoient pas au quotidien les visages colorés que l’on croise à chaque coin de rue à Montréal, par exemple.

 

Beaucoup plus que de la bouffe exotique!

Au menu, on annonce, mise à part la bouffe, la présentation des produits et de l’information sur les pays participants. La musique est également au rendez-vous. On informe que l’artiste Magda Farès, une Égyptienne d’origine, qui vit dans ladite localité et qui enseigne à l’école Louis-Lafortune à Delson depuis 31 ans, doit performer à cette activité.

Les participants doivent se procurer d’un billet dont les coûts varient entre 5 et 12 dollars. Une contribution qui servira à financer les activités de l’organisme «Voix sans frontières» dirigée par Kerline Joseph. «Voix sans frontières», avions-nous appris, a pour mission de faciliter l’intégration des personnes immigrantes dans le Roussillon.

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com/ Cr Le Reflet ( L’artiste québécoise d’origine égyptienne, Magda Farès, en train de performer en compagnie de quelques-uns de ses musiciens)