Une direction pour imposer la diversité à l’antenne et à l’embauche (RADIO-CANADA)

605

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Aux commandes de cette nouvelle direction à Radio-Canada, il y a à peine deux mois, Hélène Parent, qui se définit plutôt comme «une personne franche», révèle, lors d’une entrevue accordée à l’Agence de presse «Média Mosaïque», que son patron Sylvain Lafrance lui a clairement demandé «des actions concrètes et des résultats tangibles en matière de diversité».

La diversité, le talon d’Achille de la SRC

Si elle tient à préciser que la SRC a toujours été à l’avant-garde des changements en profondeur ayant marqué son milieu, la directrice de «Diversité à l’antenne» a cependant eu le courage d’admettre que «Radio-Canada doit [aujourd’hui] faire du rattrapage pour être à l’image de la société québécoise et canadienne qui a changé beaucoup au cours des dernières années.»

«On a commencé évidemment avec cette volonté d’être le reflet du Québec dans son essence, mais  [Radio-Canada] n’a pas été au même rythme que la société qui, dans l’intervalle, a beaucoup changé, mais on va rattraper ce retard-là», a assuré Mme Parent, dans cette entrevue, la première qu’elle a accordée à un média depuis sa nomination à ce poste.

 

Une double cible : l’antenne et l’embauche

Hélène Parent, pour qui le mot action constitue désormais un leitmotiv, avoue n’avoir pas de temps pour faire de la théorie. Évoquant la différence entre son mandat et celui de la personne qui l’a précédée, en l’occurrence Nadia Rousseau qui fut «la première conseillère stratégique à la diversité» de la SRC, Mme Parent informe que, dans le cadre de ses nouvelles fonctions, «  [Radio-Canada] veut être plus qu’un baromètre [de la diversité].»

«On va aller plus loin, on va se faire un plan d’action pour augmenter la représentativité de la diversité à l’antenne et au sein de notre personnel. On est dans des actions qu’on va mesurer par la suite. On ne va pas attendre d’avoir des outils de mesure, on va commencer à passer à l’action le plus rapidement possible», a promis la directrice.

Un rôle pivot «pour faire bouger les cadres»

À son avis, il est faux de croire que les cadres soient réfractaires à la diversité. Au contraire, raconte, Hélène Parent, «une rencontre s’est déroulée en ce sens au cours du mois de janvier et les directeurs généraux  de tous les services (15) sont favorables à la diversité. Tout le monde autour de la table admet qu’il faut désormais passer à l’action par des gestes concrets. On va travailler sur une stratégie pour des actions à mettre en place au cours des prochaines années.»

«C’est des gens avec qui j’ai travaillé après avoir été directrice de la Première chaîne de la radio de Radio-Canada, j’ai fait également de la télévision auparavant avant d’être cadre. Donc, je connais bien l’administration de l’intérieur et je peux comprendre ce que cela représente pour l’organisation et aider mes collègues à poser des gestes pour obtenir des résultats concrets et durables», de poursuivre, Hélène Parent.

À noter que plusieurs autres aspects, pour la pupart tabous, ont été abordés lors de cet échange entre Hélène Parent et la rédaction de l’Agence de presse «Média Mosaïque». La directrice de «Diversité à l’antenne» était également prête à les affronter en toute sérénité, avec sourires aux lêvres en plus.

À venir :

  • Un «cercle vicieux» entre les communautés et les RH de Radio-Canada

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com (En haut, Hélène Parent, nommée en décembre 2009, directrice du tout nouveau département «Diversité à l’antenne» à Radio-Canada )