Un rare consul haïtien quitte Montréal

232

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Pierre-Richard Casimir devient le nouveau secrétaire d’État du ministère des Affaires étrangères de la République d’Haïti. Mais au Québec, on s’interroge déjà sur le profil du successeur de ce diplomate qui a révolutionné l’image du Consulat général d’Haïti à Montréal.

En fait, il s’agit d’une très grande promotion pour Pierre-Richard Casimir. Alors que ce dernier pourrait logiquement s’attendre à devenir ambassadeur d’Haïti, à Ottawa, par exemple, cette nomination fait plutôt de lui, à sa grande surprise, le No 2 de la diplomatie haïtienne.

Ses derniers mots à la communauté

Dans un billet qu’il a fait parvenir à l’Agence de presse Médiamosaïque, le nouveau secrétaire d’État écrit:  » C’est avec un sentiment de regret et de fierté que j’ai eu la confirmation de ma nomination à titre de Secrétaire d’État aux Affaires étrangères. Regret de ne pouvoir rester au service direct de la communauté haïtienne de Montréal que j’ai eu le privilège de servir. Fierté pour avoir bénéficié de la confiance du Gouvernement de mon pays à un poste de haute responsabilité. »

 » Je m’attacherai à être à la hauteur des attentes du peuple haïtien, et je saurai, comme le souhaite le chancelier haïtien, apporter ma petite contribution à l’édification de la nouvelle Haïti, que nous rêvons tous. Cette nouvelle Haïti sera soutenue par une diplomatie pro-active à la recherche des opportunités d’affaires « , a-t-il poursuivi.

Un bilan hautement positif

Aux commandes depuis 2004, ce jeune avocat a réussi à recadrer la mission de ce consulat qui, au lieu d’appartenir à tous les Haïtiens, servait plutôt, dans un passé récent, de satellite ou encore mieux d’agence de renseignements viscéralement inféodée au régime en poste à Port-au-Prince.

Sous son règne, il a non seulement transformé l’espace physique du consulat qui peut s’enorgueillir d’avoir des locaux modernes au cœur du centre-ville, mais Pierre-Richard Casimir a également insufflé tout un dynamisme en accompagnant tous les acteurs de la communauté.

Son accessibilité, qui tranche avec l’attitude de ses prédécesseurs et sa présence dans toutes les activités, peu importe l’appartenance politique des organisateurs, a fait rapidement de lui le consul de tous les Haïtiens de Montréal malgré sa nomination en 2004 à une époque où ses compatriotes se déchiraient entre pro et anti-Aristide.

Même des lavalassiens purs et durs lui rendent hommage. Son travail professionnel est également salué, pour ne pas dire de manière unanime, ce qui est très rare, par les cadres de la communauté. Son visage est également familier au Québec tout entier, vu son rôle actif et ses multiples interventions sur tous les écrans et dans tous les médias québécois lors du séisme qui a détruit Haïti le 12 janvier 2010.

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:


PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE/Hubert Molaire (L’ex-consul général d’Haïti à Montréal, Pierre-Richard Casimir, en compagnie du premier-ministre du Québec, Jean Charest, lors de la cérémonie marquant le premier anniversaire du séisme en Haïti à l’Oratoire St-Joseph) {jcomments off}