Un public métissé au lancement du premier recueil de Guy Amou

256

La vente-signature de l’ouvrage «Les racines du bonkul rêvent de silence», le premier recueil de Guy V.Amou, paru sous les presses des Éditions Grenier, a piqué la curiosité d’une communauté bigarrée de lecteurs le 21 mars 2010.

 

La satisfaction de l’auteur et du président des Éditions Grenier, Moïse Mougnan, était palpable à la Maison de l’Afrique-Madingo, où se déroulait l’événement, avait constaté sur place un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

Il s’agit d’un bouquin regroupant une cinquantaine de poèmes portant sur des thématiques variées. Les problématiques auxquelles font face le continent noir en général ainsi que les battements de la terre natale (le Togo) de l’auteur résonnent très fortement Chez Guy Amou.

 

La présidente de la Maison de l’Afrique, Mariam Sy Diawara, qui a accueilli les convives n’a pas, non plus, caché sa satisfaction. Cette femme d’affaires, Ivoirienne d’origine, dont plus d’un salue l’audace, a réussi à offrir une place bien entretenue, bien équipée au 6256 de la rue Henri Julien à Montréal,  à toute la communauté africaine du Québec.

 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com (En haut, une vue de l’assistance. En bas, 1-L’assistance vue sous un deuxième angle. 2-Au centre, la présidente de la Maison de L’Afrique Mariam Sy Diawara  discutant avec son petit-fils en ses bureaux. 3- L’auteur Guy Amou, à droite, aux côtés de son éditeur, Moïse Mougnan, à gauche.