Un digne champion de la StarAc «la plus multiculturelle»

126

«Le public a choisi : Maxime». Telle est la courte phrase, prononcée par René Angélil au terme d’environ quatre heures de show  tourné rondement par Julie Snyder, qui a mis fin au suspense entourant la finale de la version 2009 de Star Académie.

 

 

 

 

En effet, c’est sans surprise que le jeune beauceron Maxime Landry a remporté le 13 avril dernier le trophée de la 4e édition de Star Académie devant sa rivale Carolanne D’Astous Paquet, 18 ans, native de Sayabec dans le Bas-Saint-Laurent.

Un Québec quasi-entier branché TVA pour l’occasion. En effet,  près d’un Québécois sur 3 avaient les yeux rivés sur le petit écran pour la finale de ce show de télé-réalité qui a passionné toute la province cet hiver.

Même si la chance a joué à plusieurs reprises en faveur de Carolanne, qui a interprété «Si j’étais un homme» de Diane Tell, cependant,défaire Maxime, qui a choisi de chanter «Si Dieu existe» de Claude Dubois, aurait été la plus grande surprise de la soirée, vu la cote élevée, le talent dont  ce dernier a su faire preuve tout au cours de la compétition.

Le nouveau champion aura, comme les trois autres premiers de Star Académie, le privilège d’enregistrer, tous frais payés, son premier album sous l’étiquette Musicor. Un montant de 50 00 dollars lui a été également remis en mains propres par TVA, tandis que Carolanne a eu droit à un chèque de consolation de 15 000.

Plusieurs artistes, dont l’inimitable star vénérée dans toute la francophonie, Francis Cabrel, la légende américaine du folk, James Taylor, le premier gagnant de Star Académie, Wilfred Le Bouthillier, avaient performé pour l’occasion, pour le plus grand plaisir de l’assistance et des téléspectateurs à la maison, a rapporté l’Agence de presse «Média Mosaïque».

À noter que la quatrième version de Star Académie a été «la plus multiculturelle» depuis le lancement de ce show télé-réalité au Québec. Parmi les 14 académiciens, plusieurs d’entre eux, dont trois (3) avaient une origine ethnique différente de celle de la majorité. Un effort qui tient compte, doit-on le souligner, de la nouvelle réalité démographique de la province francophone trop souvent ignorée dans bien d’autres domaines.

 

L’équipe de «Média Mosaïque» vous suggère:

Où est passé Corneliu de StarAC 2004?