Stephen Harper, grand francophone canadien devant l’Éternel, selon l’APF (HOMMAGE)

404

Le PM canadien, d’origine anglophone, Stephen Harper, vient d’être récompensé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) «pour souligner sa contribution à la Francophonie», avions-nous appris à l’Agence de presse «Média Mosaïque».

 

 

 

 

 

OTTAWA – En effet, le chef du gouvernement canadien, Stephen Harper a reçu le 5 novembre dernier le grade de Grand-Croix de l’Ordre de la Pléiade décerné par cette instance qui regroupe tous les parlementaires membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 

Réactions d’Ottawa

Dans un communiqué du gouvernement conservateur reçu par courriel à notre rédaction, Harper s’est dit «touché par cet honneur». Le premier-ministre en a profité pour rappeler l’engagement qu’a pris son gouvernement dan le but de promouvoir le français au Canada et dans le reste du monde.

«La francophonie enrichit le Canada, inspire les collectivités des quatre coins du pays et nous unit à de nombreux autres pays qui ont en commun l’usage du français», a fait valoir Stephen Harper en précisant que la langue de Molière «est pour tous les Canadiens et Canadiennes une grande source de fierté.»

«Dans la Feuille de route pour la dualité linguistique canadienne 2008-2013: Agir pour l’avenir,  le gouvernement décrit l’engagement qu’il a pris de promouvoir la dualité linguistique et le développement des communautés de langue officielle en situation minoritaire. Il s’agit là d’un investissement pangouvernemental sans précédent de 1,1 milliard de dollars sur cinq ans, a fait remarquer Ottawa.

 

Quid de l’APF et de son prix la Pléiade?

Créé en 1976 par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF),  la Pléiade, Ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures, est décernée à des personnalités de l’espace francophone qui se sont particulièrement distinguées en servant les idéaux de l’APF.

L’action de l’APF vise principalement à promouvoir et défendre la démocratie, l’État de droit, le respect des droits de la personne, le rayonnement international de la langue française et la diversité culturelle, a-t-on indiqué de même source.