Stars en liberté: menace ou valeur ajoutée chez Kassav!

610

TORONTO – Pour durer pendant 30 (trente) ans, le groupe antillais Kassav a intelligemment pris des dispositions pour prévenir les effets dévastateurs des égos qui auraient pu mettre en péril la pérennité du groupe, a laissé entendre Jacob Desvarieux qui s’est confié à la présidente du Festival Konpa Zouk Ontario (FKZO) lors du passage du groupe cet été dans la métropole ontarienne.

 

Une écurie de stars au profit d’un collectif

« Si on s’aperçoit que le public ou les médias chérissent tel ou tel artiste du groupe, parce que dépendamment du pays, on peut préférer Jacob Desvarieux, Jocelyne Berroard, Jean-Pilippe Martelly ou autres), on s’aligne au lieu d’être jaloux », a laissé entendre Desvarieux lors d’un entretien privé entre ce dernier et la No un de FKZO, Jennyne Mayard.

« Dépendamment du pays, Jacob est très aimé, par exemple au Sénégal, tandis que Jocelyne est chouchoutée en France, un autre pays c’est Jean-Philippe Martelly, chaque pays c’est différent. Alors, au lieu de faire barrage et de cultiver de la jalousie, ils se mettent derrière celui qui a le vent en poupe, c’est ce que j’aime », poursuit Jennyne Mayard qui cite et appuie l’analyse du musicien antillais.

 

« On va tous manger… autrement on va tous crever« 

Les musiciens acceptent volontairement de jouer le jeu « parce que si l’un d’entre nous a du succès, on va tous manger, alors que si on fait autrement on va tous crever », propos signés Jacob Desvarieux rapportés par Mme Mayard en entrevue à l’Agence de presse Médiamosaïque.

Paraphrasant son hôte, Mme Mayard se dit aussi d’avis que « les contrats vont se multiplier pour tous les musiciens d’un groupe tant et aussi longtemps qu’ils restent unis, mais ils n’iront nulle part quand le groupe se divise en quatre et ne vaut plus rien. Cela fait déserter le public au lieu de favoriser véritablement l’ascension d’une ou d’une autre personnalité ».

« J’ai tellement appris en conversant avec Jacob, en conclusion,  je pense que si les groupes haïtiens pourraient faire autant cela permettrait aux groupes de durer plus longtemps au lieu de ne connaître que des passages éclair », a enfin souhaité la présidente du Festival Konpa Zouk Ontario (FKZO).

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

  1. Polémique autour de l’arrivée du groupe Kassav en Haïti
  2. Décès de Patrick St-Éloi: Haïti pleure en chœur avec la Guadeloupe
  3. Patrick St Éloi était un passionné d’Haïti (Adler ARISTILDE*)
  4. Le français exécrable de Shabba sur RFI fait jaser en Haïti
  5. Arly Larivière: l’artiste haïtien qui roule la voiture la plus chère
  6. «King Posse» de retour, semble-t-il, pour de vrai!
  7. Montréal attristée par le décès du maestro de Septentrional (M.TREMBLAY)

 

PHOTOTHÈQUE MEDIAMOSAIQUE ( En haut, les stars du groupe Kassav: au fond, à gauche, Jacob Desvarieux (barbe et cheveux poivre sel)