Souffler 20 bougies: tout un défi relevé par « Radio Pitit Kay »

697

Fernand Jean-Louis

VILLERAY – C’est dans une folle ambiance, placée sous le signe de la fraternité, que «Radio Pitit Kay » a célébré ses 20 années d’existence, en présence de plus de 200 personnes, le samedi 22 octobre dernier à Montréal, avait constaté sur place l’Agence de presse Médiamosaïque.

Un staff fier de son record

Dans un décor festif, ponctué de récits, de témoignages de toutes sortes, de tirages, animateurs, bénévoles et admirateurs ont rendu hommage à « Radio Pitit Kay » dont la mission consiste à relayer les nouvelles d’Haïti et à promouvoir la musique et les activités culturelles de ce pays dans la société québécoise.

Cependant, avant l’émission, il a fallu un concepteur. C’est à ce titre que l’émission « Radio Pitit Kay » est redevable à un homme, en l’occurrence, Georges Yvon Antoine, la cheville ouvrière de cette équipe qui vient de boucler vingt années de présence à l’antenne de la radio multilingue CFMB.  

M. Antoine,  qui a tenu des propos flatteurs envers Médiamosaïque,  a insisté sur le symbolisme de cette commémoration. « Nous venons de battre un record avec ces 20 ans par rapport à bon nombre de personnes qui ont essayé de faire pareil et qui ont dû plier bagages », s’est-il félicité.

Ses remerciements vont également aux hommes et femmes d’affaires, aux anciens collaborateurs, à toute la communauté haïtienne, qui ont, dit-il, « permis à Radio Pitit Kay de jouer son rôle sur la scène locale québécoise et de garder encore le flambeau. »

De la rivalité à la fraternité

Georges Yvon Antoine a profité de ce gala du 20e anniversaire pour tendre la main à un de ses rivaux, Raymond Laurent. Présent dans la salle, ce dernier, qui est le chef d’antenne de l’émission en langue créole « Samedi Midi Inter » sur CKUT (90,3 FM)  ne s’est pas fait prier pour lancer « un message d’unité, d’harmonie et de cohésion à l’endroit de tous les membres de la communauté haïtienne. »

À en croire Laurent, qui s’adressait à l’assistance, « il y a trop division dans cette communauté, et il est temps que cela cesse si l’on veut avancer ». Même son de cloche de la part d’un homme d’affaires connu de la communauté, Michel Jean, alias « Michel Studio » qui condamne le fait que « les leaders de la communauté haïtienne à Montréal foulent aux pieds la devise haïtienne « l’union de la force ».»

Considéré comme l’un des plus grands supporteurs de « Radio Pitit Kay », Michel Jean a salué « ce geste courageux de Raymond Laurent et de George Y. Antoine qui ont accepté de faire la paix après plusieurs années de différends. Ces efforts, dit-il, doivent être suivis par d’autres leaders de la communauté qui sont encore à coûteaux tirés pour des raisons souvent stupides.»

À propos de « Radio Pitit Kay »

« Radio Pitit Kay » est diffusée sur les ondes de Radio CFMB au 1280 AM tous les samedis de 15h00 à 17h00  et tous les dimanches  de 12h00 à 15h00. « Radio Pitit Kay » dispose d’un staff d’une douzaine de collaborateurs. Tous travaillent à titre de bénévoles.

Notons également que « Radio Pitit Kay » a lancé depuis quelque temps la  « Fondation Pitit Kay ». L’objectif principal de cet organisme consiste à « venir en aide aux enfants en difficulté en Haïti dans le domaine scolaire, de la santé, de l’hébergement, et cela sans l’aide du gouvernement », a précisé Antoine.


MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE: En haut, quelques membres du staff de « Radio Pitit Kay » en compagnie de Georges Y Antoine. En bas, Raymond Laurent s’adressant à l’assistance sous les yeux de Georges Y.Antoine, au centre)