Soccer: l’Algérie bat l’Égypte, la police antiémeute débarque à St-Michel

515

Le « Congrès maghrébin du Québec »  se demande où est le problème? Le CMQ y voit de la provocation dans ce déploiement de l’escouade antiémeute suite à la victoire de l’Algérie aux dépens de l’Égypte.

Ne pouvant contenir leurs joies après la victoire sans appel de leur pays d’origine sur les Pharaons (la sélection égyptienne de football), des centaines de Montréalais d’ascendance algérienne étaient en effet le dimanche 6 juin sur le macadam.

 Les fêtards de la communauté algérienne, qui ne souhaitaient nullement que des casses viennent assombrir leurs réjouissances étaient estomaqués de voir la police se mettre en état d’alerte maximum pour contenir tout éventuel dérapage.

S’ils affirment que tout était sous contrôle et que la présence des flics du quartier ne les intimiderait en aucune façon, les forces policières de leur côté ne voulaient pas prendre de risques et soutenaient, selon ce qu’on a appris, avoir essuyé des jets de bouteilles.

Pour sa part, le «CMQ s’interroge sur la nécessité d’une telle action policière». Car, dit-il, il ne s’agissait qu’une « manifestation de joie exprimée par les partisans de l’équipe nationale algérienne de soccer après la victoire de cette dernière dans le cadre des éliminatoires de la coupe du Monde 2010», lit-on dans un communiqué reçu à l’Agence de presse  «Média Mosaïque».

Dans cette note succincte intitulée «Étonnement du CMQ face au déploiement de l’escouade anti-émeute à Saint-Michel», le signataire Lamine Foura termine en soutenant que «l’organisme réserve son jugement définitif en l’attente d’informations additionnelles.»

(Photo) Cr François Roy