Richard Henry Bain: un « terroriste » ou un « fou » (Québec-ÉLECTIONS)?

203

MONTRÉAL – Claude Poirier de LCN presse la Sûreté du Québec d’ « arrêter de jouer avec les mots « . Lamine Foura est du même avis, à savoir, qu’il faut appeler un chat par son nom en parlant de celui qui a failli être à l’origine d’un carnage le soir du 4 septembre 2012 au Métropolis.

 

Objectif: atteindre Pauline Marois, dixit Poirier

M. Poirier ne va pas jusqu’à appeler l’auteur présumé de l’attentat de « terroriste ». L’animateur de LCN, avec le débit qu’on lui connaît, y était, cependant, presque.  » Ce n’ est pas un fait divers ça! C’est une attaque contre une politicienne, la première femme à avoir le titre de Première-ministre du Québec, Mme Pauline Marois « , a-t-il fait valoir jeudi à son émission « Le Négociateur« .

 » C’est aussi simple que ça. On va arrêter de jouer avec les mots « , a lancé Claude Poirier à l’endroit de la Sûreté du Québec. Rapportant, dans la même veine, les déclarations de certaines personnes qui se sont confiées à lui, M.Poirier a également soutenu que le tireur fou aurait l’habitude de dire qu’il » détestait les Québécois qui s’expriment en français ».

Toutefois, le blogueur et animateur de radio bien connu de la communauté maghrébine du Québec, Lamine Foura, s’attendait à ce que ce terme, utilisé sans la moindre retenue à l’endroit des Musulmans, s’appliquerait, pour une fois, dans son contexte au Québec.

 

Deux poids et deux mesures, selon Foura

À la grande déception de Foura.  » J’ai suivi les médias depuis hier soir. À aucun moment, le mot Terrorisme ou présumé Terroriste n’a été prononcé par aucun média « , a-t-il commenté dans un billet sur cette tuerie, qui a fait un mort et deux blessés, reçu à la rédaction de l’Agence de presse Médiamosaïque.

Dans son texte intitulé « J’accuse », M.Foura écrit et nous le citons:  » À tous les journalistes qui, à chaque fois qu’un Musulman commet un acte de violence  politique, appelle ça terrorisme et considère l’acteur comme présumé terroriste je vous dis: J’ACCUSE. »

 » Si un acte aussi violent, aussi horrible que de tirer sur la foule dans un rassemblement politique et de tuer un innocent en visant la première-ministre du Québec fraichement élue, n’est pas un acte de terrorisme, Alors SVP, mesdames messieurs les journalistes, donnez-nous clairement votre définition du terrorisme? « , a-t-il demandé.

Sachant que son questionnement n’aura jamais de réponse claire, et doutant de l’objectivité à laquelle il devrait s’attendre, Foura termine sa note en affirmant  » aujourd’hui, je peux me permettre sans hésitation, de conclure  que pour vous le Terrorisme ne peut être que musulman. »

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés:

 

PHOTOTHÈQUE MÉDIAMOSAÏQUE (En haut, l’auteur présumé de l’attentat survenu le 4 septembre 2012 au Métropolis, Richard Henry Bain )