Réunification familiale «élargie»: Ottawa refuse de céder à la pression

194

Intraitable, le ministre Jason Kenney a refusé de bouger en dépit de l’insistance des journalistes québécois qui le pressaient d’élargir le concept de «réunification familiale» temporairement en raison de la tragédie qui a mis Haïti à genoux depuis le 12 janvier dernier.

Pas question d’être «généreux» et «injuste»!

M.Kenney n’a donné aucune garantie en ce sens. Se bornant aux critères définis par la loi canadienne en matière d’immigration, le ministre dit vouloir éviter d’être trop généreux envers Haïti alors que le Canada a l’obligation d’être juste envers tous les pays, a-t-il fait valoir.

Loin de céder aux pressions, Jason Kenney estime inapproprié de considérer les sinistrés d’Haïti comme de potentiels réfugiés. Selon lui, le terme «réfugié» ne s’applique que dans les cas de guerres ou de conflits politiques.

La communauté haïtienne vexée

À noter que, le titulaire du portefeuille de l’Immigration, de la Citoyenneté et du Multiculturalisme, a fait ces déclarations alors qu’il venait de rencontrer pour la première fois des leaders de la communauté haïtienne depuis le début de la crise  à Montréal.

Suite au point de presse donné par le ministre auquel avait pris part un journaliste de l’Agence de presse «Média Mosaïque», les porte-parole de cette communauté n’ont pas hésité à dénoncer l’étroitesse de vue de M.Kenney qui contraste, selon eux, outrageusement avec la générosité des peuples québécois et canadien.

Un extrait vidéo de cette rencontre de Jason Kenney avec la presse au Bureau de la communauté haïtienne de Montréal 

http://www.youtube.com/user/MEDIAMOSAIQUETV#p/a/u/0/zwsf2MGixUw

 

COUVERTURE SPÉCIALE

 MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

 

PHOTO MEDIAMOSAIQUE.Com-Archives (Le ministre fédéral de l’Immigration, de la Citoyenneté et du Multiculturalisme, Jason Kenney)