Retour en VIDÉO sur le succès du « Gala des Lys » 2013 (Reportage CUTV)

547

MONTRÉAL (MEDIAMOSAÏQUE) – Un reportage vidéo autour de la grande soirée du 25 avril 2013 (date de la tenue de la première édition du Gala des Lys de la Diversité présentée par Médiamosaïque et Radio-Canada), vient d’être diffusée par CUTV Montreal (Cliquez sur la vidéo en bas).

Images et contenu

En 3 min 33 secondes, CUTV revient sur les différents moments forts de cet événement qui a été un grand succès, aux dires de Marc Soucie et d’Hélène Meunier, respectivement réalisateur et narratrice de ce compte-rendu.

«L’atmosphère était à la fête» et différentes personnalités publiques étaient de la partie, a témoigné CUTV Montréal qui a aussi reconnu, et nous citons, que la tenue de « ce premier gala réussi a permis d’offrir une grande visibilité à la diversité ».

A noter que cette soirée des Lys avait été dédiée notamment au monde médiatique, mais aussi à toutes les sphères d’activité via le TOP 20, un palmarès annuel par le biais duquel l’Agence de presse Médiamosaïque présente les 20 Plus grandes Personnalités de la Diversité de l’Année.

Kotto, Azdouz et Diouf en vedette

Dans ce reportage, le ministre de la Culture et des Communications du Québec répond aux questions de CUTV.  «Je suis ici ce soir et malgré les tempêtes que vous entendez, c’est pas pour moi… Pour cette diversité, j’aurais donné n’importe quoi pour (y) assister » a déclaré le ministre Kotto.

Cette soirée est un «hommage à ces artisans du vivre-ensemble qui contribuent à construire la maison commune avec leurs mots, avec leurs images», a soutenu la présidente du Jury, Rachida Azdouz, qui a salué les efforts de ceux qui se sont évertués en «gardes-fous», en «remparts» dans les médias.

Le récipiendaire du Grand Prix Hommage de l’édition 2013, l’humoriste Boucar Diouf, s’est enthousiasmé, de son côté, du fait que cette diversité choisisse, sous la bannière des Lys, de chérir la langue de la société qui l’a accueillie.

«L’intégration à une nouvelle culture c’est un phénomène actif…c’est l’inverse de l’assimilation qui est un phénomène passif… Pour s’intégrer à une nouvelle culture, il faut travailler et le moteur principal de l’intégration c’est la langue d’abord», a insisté Boucar Diouf.

L’apport des artistes (Junior Sandaire, Mamselle Ruiz, Lynda Thalie, Ekinoxx, Pierre-Michel Ménard, Franco Perrotta, les Mariachis Guanajuato et Simon le saxophoniste) qui ont fait de cette première édition un immense succès, a été également soulignée.

Autour du Gala des Lys 2013