REPAF-Automne 2012: une rentrée d’affaires « prometteuse et fructueuse »

801

MONTRÉAL – Le gratin de la communauté africaine, des représentants du milieu meanstream montréalais de la finance, des leaders en affaires issus de la diversité, n’ont pas raté ce cocktail branché, celui de la rentrée 2012-2013 du Réseau des entrepreneurs et professionnels africains qui s’est déroulé le 16 octobre au centre-ville.

 

Plein à craquer

C’était salle comble à l’espace réservé à cet effet au Loews Hôtel Vogue. On se bousculait au portillon pour avoir une vue prenable sur le podium où les organisateurs s’adressaient à l’assistance d’environ 150 personnes, avait constaté l’Agence de presse Médiamosaïque.

Et la grande affluence n’a pas été le seul indice. Un vent d’optimisme et d’assurance paraissait flotter sur les visages des orateurs de la soirée. Une contagion qui s’est répandue dans l’assistance. Laquelle réagissait aux propos de circonstance tenus par ces derniers, avions-nous observé.

Le staff en a profité pour passer en revue les bons coups marqués par le Réseau des entrepreneurs et professionnels africains au cours de la dernière année et mettre l’accent sur les différents projets à matérialiser dans les trimestres à venir, entre autres le mentorat.

 

« Atteindre les plus hauts sommets »

La  nouvelle présidente du REPAF n’y va pas de main morte. En entrevue à Médiamosaïque, la jeune avocate Stéphanie Outou a laissé entendre que tout le staff s’est mobilisé pour « pousser l’organisme à atteindre les plus hauts sommets ».

Le succès de ce cocktail de la rentrée a plus que réjoui Me Outou qui déclare avoir noté un « enthousiasme dans la communauté africaine des affaires au sein de laquelle un nombre impressionnant de jeunes veulent vraiment se démarquer ».

 

S’impliquer pour prendre sa place

Après avoir harangué ses convives sur le podium, Komlan Messie en avait pour la communauté africaine. « Le résultat demeure dans l’implication parce que tout est à construire ici », a lancé Messie à l’endroit des Afro-Québécois qui s’éclipsent en optant pour la chaise vide.

« Pour créer nos entreprises, développer nos affaires, propulser nos carrières, j’invite tout le monde à s’impliquer, évidemment au REPAF, parce que nous voulons être ce chaînon qui fasse en sorte que vous atteigniez le succès », a martelé Komlan Messie.

Sur le même sujet:

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés