Rapprochement USA-CUBA: aucun crédit pour Haïti à l’étranger

207

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – Contribution ignorée, non mentionnée, bref aucun crédit n’est attribué à Haïti dans le processus qui a abouti au dégel spectaculaire des relations américano-cubaines. Il y en a que pour le Canada et pour le pape François, si l’on se fie à ce qui se dit dans la presse étrangère. Silence radio, diraient certains, le mutisme est total en ce sens tant en Amérique du Nord que dans le Vieux continent (Europe).

Pourtant, à Port-au-Prince, les plus hautes autorités du pays sont formelles et même très loquaces à ce sujet. «Haïti a joué un rôle dans ce rapprochement», a révélé le président haïtien, Michel Martelly, à la presse de son pays en marge d’une rencontre au cours de laquelle il négociait avec les représentants des partis politiques dans le but de dénouer l’impasse politique qui perdure en Haïti.

« Haïti peut être fière d’avoir participé à rendre possible ce rapprochement entre les deux États », a ajouté le chef de l’Exécutif haïtien qui en a profité pour souligner le rôle du « sénateur (US) Bill Nelson qui avait, dit-il, initié les contacts permettant de travailler sur ce dossier».

Rappelant qu’il a planché sur « la reprise des relations entre Cuba et les États-Unis », depuis environ « deux ans de cela », Martelly a aussi salué «l’ambassadeur (US en Haïti) Pamela White qui a (aussi) joué un rôle en me transmettant les messages qui m’ont permis d’agir sur certains sujets. Un jour, dans mon livre, vous saurez comment les choses se sont passées», a-t-il promis.

Les adeptes de la théorie de la « mauvaise presse (dont la première République noire serait souvent victime à l’étranger) », croient que Haïti est régulièrement citée à chaque fois qu’on fait référence aux statistiques susceptibles de salir son image, alors qu’à chaque bon coup, il y a toujours très peu d’intérêt médiatique ou personne ne se donne le souci de rapporter les faits de manière objective.

MEDIAMOSAIQUE.Com PLUS sur HAÏTI:

MEDIAMOSAIQUE.Com vous recommande: