Radio-Canada, a-t-elle un problème avec «les accents et les couleurs»?

529

MONTRÉAL (MÉDIAMOSAÏQUE) – À écouter la première chaîne (radio) de Radio-Canada à longueur de journée ou même à la télé de celle-ci, plusieurs immigrants se demandent souvent pourquoi les visages ou les accents des chefs d’antenne ou des lecteurs de nouvelles sont-ils quasiment toujours les mêmes? Cette question a été posée à Hélène Parent, la directrice du département dénommé «Diversité à l’antenne».

Une réalité…

«Écoutez, les accents, c’est toute une longue histoire à Radio-Canada (rires…). Il y avait une période où l’on formait des annonceurs  avec des « voix » typiques de Radio-Canada et les Québécois nous disaient qu’on n’avait pas d’ »accent québécois » à Radio-Canada mais un « français international », a, d’abord, expliqué Mme Parent.

Cependant, Hélène Parent, de rectifier, «je dois vous dire qu’au cours des quinze (15) dernières années, il y a des accents qui sont rentrés à Radio-Canada. À « Espace Musique », par exemple, il y a beaucoup d’accents de nos animateurs et les gens adorent ça. Ça colore le quotidien et ça va colorer l’antenne chez nous».

 

Une période révolue sous l’ère Lafrance?

«Maintenant, on s’est démocratisé depuis l’arrivée de Sylvain Lafrance qui a fait  de Radio-Canada un outil de diffusion et de cultures et c’est un discours qu’il répète souvent devant ses troupes», a noté la directrice de «Diversité à l’antenne».

Hélène Parent, de poursuivre,  «la plupart des gens qui viennent à l’antenne chez nous avec un accent sont acceptés, mais c’est vrai qu’il y a une période où l’on privilégiait un « accent international », même l’ »accent québécois » n’était pas permis.»

 

De la parole aux actes?

Pour démontrer que la SRC a changé son fusil d’épaule, Hélène Parent s’est référée à l’émission « Tam-Tam Canada » qui, au départ était diffusée uniquement à Radio-Canada International (RCI), et «qui a connu un franc-succès sur la Première chaîne le matin très tôt», a-t-elle fait remarquer.

« Autour de la table, c’est des gens qui viennent de tous les pays, je dois vous dire que c’est une émission grandement appréciée du public. Ça, ce n’est pas de la théorie, nous avons fait l’expérience avec « Tam-Tam », cela nous prouve que les gens sont prêts à entendre les accents et apprécient énormément, pourquoi ne pas continuer sur cette lancée» a-t-elle promis. 

 

MEDIAMOSAIQUE.Com Articles reliés

PHOTOS MEDIAMOSAIQUE.Com (En haut, une vue de la tour de Radio-Canada. En bas, la directrice de «Diversité à l’antenne», Hélène Parent, pose pour «Média Mosaïque»)